Outils de protection et gestion des ressources

Actions sur les rejets : assainissement

Dernier ajout : 30 juin 2016.

Assainissement collectif

Toutes les eaux de surface intérieures et littorales des bassins de Seine-Normandie et d’Artois-Picardie étant concernées par l’eutrophisation?, toutes les communes de Picardie (en totalité ou partiellement) ont été classées en "zone sensible à l’eutrophisation" en 2005 - directive eaux résiduaires urbaines.

Suivi de l’assainissement collectif en 2010
AisneOiseSommePicardie
État de l’assainissement en 2010
Nombre de station d’épuration 123 159 106 388
Pollution traitée (en EH) 634 946 1 007 045 712 962 2 354 953
Conformité de l’assainissement (DERU)
STEP conforme DERU en 2010 (conformité globale) 66 % 84 % 78 % 77 %
Toutes agglomérations (conformité collecte) 97 % 99 % 93 % 97 %
Agglomérations de moins de 2000 EqH performance 71 % 83 % 79 % 78 %
Agglomérations de plus de 10 000 EqH performance 64 % 84 % 58 % 71 %

Source : BDERU, DREAL 2010 / Producteur : SOeS? - Données essentielles de l’environnement

Presque toutes les stations urbaines sont conformes en termes d’équipement de collecte (97 %), seules les 3/4 environ sont conformes pour tous les critères. Le taux de conformité est moindre dans l’Aisne que dans le reste de la Picardie, notamment pour les stations de moins de 10 000 équivalents habitants* (EH).

Assainissement non collectif

Le développement de l’assainissement non collectif constitue un enjeu en Picardie compte tenu du caractère rural de la région. Un observatoire de l’assainissement non collectif a été lancé en 2010 et un état des lieux sera disponible fin 2012.

Couverture des SPANC en 2010
AisneOiseSommePicardie
Schéma directeur d’assainissement  ?  ? 80 % des communes couvertes  ?

Source : CG80, 2010

Assainissement industriel

Suivi selon la directive IPPC-IED

En Picardie, près de 81 industriels sont soumis à la mise en œuvre d’une autosurveillance de leurs rejets aqueux en 2008, compte tenu de l’importance des flux de polluants rejetés dans les eaux superficielles (directive IPPC-IED*).

Principaux établissements émetteurs dans l’eau en 2008
AisneOiseSommePicardie
Établissements émetteurs (DBO5, DCO?, N et/ou MES?) 81
Dont les principaux établissements 6 2 2 10

Source : DREAL, bilan installations classées et sécurité industrielle en Picardie, 2009

Entre 2006 et 2008, une tendance à la baisse est observée chez les établissements principaux émetteurs pour les rejets en DCO (demande chimique en oxygène), DBO5 (demande biologique en oxygène) et une stabilité pour les MES (matières en suspension).

Réduction des substances dangereuses dans l’eau

Environ 156 établissements industriels picards sont susceptibles de rejeter des substances dangereuses dans l’eau et sont concernés par la campagne initiale de surveillance (arrêtés préfectoraux) de l’action nationale RSDE (réduction des substances dangereuses dans l’eau). Après un diagnostic des quantités rejetées, pour certaines substances (principalement les substances prioritaires demandées par la DCE pour l’atteinte du bon état des masses d’eau à l’horizon 2015), des études technico-économiques envisageant la réduction, voire la suppression de ces émissions, devront être engagées par l’exploitant.

Établissements RSDE en 2008
AisneOiseSommePicardie
Établissements concernés par un arrêté RSDE (1ère campagne) 61 53 42 156
  • Carte de conformité globale des stations d’épurations urbaines

    Sources : DREAL, 2011 / GEST’EAU - MEDDTL - ONEMA, 2011