Mobilités et infrastructures

La déviation de Clermont-Catenoy (RN31).

, par

La déviation de Clermont-Catenoy consiste en l’aménagement à 2x2 voies de la section de la RN 31 autour des communes de Breuil-le-Sec, Nointel et Catenoy, dans le département de l’Oise.

L’opération vise à :

  • améliorer les conditions de déplacement
  • améliorer la sécurité et les conditions de vie des habitants
  • faciliter les échanges entre les 3 pôles urbains (Beauvais, Clermont et Compiègne)
  • favoriser le développement économique local et contribuer à l’aménagement du territoire
  • réduire les risques de pollution des nappes, ressource en eau de la région.

L’opération consiste à :

  • réaliser une voie nouvelle à 2x2 voies avec échanges dénivelés, ayant le statut de route express
    sur une longueur de 6 600 m
  • réaliser un diffuseur sur le territoire de la commune de Breuil-le-Sec, en extrémité ouest de
    l’aménagement
  • réaliser un diffuseur sur le territoire de la commune de Catenoy, en extrémité est de
    l’aménagement
  • réaliser le rétablissement de deux routes départementales (RD 137 et RD 161) et de deux chemins ruraux, ces quatre routes étant coupées par la nouvelle infrastructure.

Le projet, majoritairement en déblai, permet une bonne intégration paysagère de l’infrastructure. Les pentes de talus de déblais orientées vers le nord sont volontairement adoucies, de façon à ce que l’ensoleillement par le sud favorise la reprise de la végétation. Le principe d’assainissement retenu est en priorité l’infiltration sur place, par le biais de noues collectant les eaux des bassins versants naturels et routiers.

Cette opération était inscrite au Contrat de Plan État Région 2000 - 2006 prorogé 2008 pour un montant de 47,890 M€, le financement étant assuré à 50 % par l’État et à 50 % par la Région Picardie. Le coût à terminaison de l’opération est estimé à 52 M€. Le solde de cette opération sera financé dans le cadre du Programme de Modernisation des Itinéraires 2009-2014.


Ouvrages d’art et rétablissements

Les travaux ont débuté en juin 2008 par la réalisation de deux ouvrages d’art de type cadre en passages inférieurs, rétablissant deux chemins agricoles. Ces ouvrages ont été réalisés par le groupement d’entreprises QUILLE et Oise TP (groupe LHOTELLIER). Chaque ouvrage est constitué de deux cadres accolés, supportant chacun un sens de circulation.


En 2009, trois ponts à dalle en béton armé de quatre travées ont été terminés. Ces ouvrages permettent le rétablissement de trois routes départementales interceptées par le projet. Le titulaire du marché d’ouvrages d’art était Baudin-Chateauneuf ; les travaux de rétablissement et chaussées ont été menés par RAMERY TP.


Le dernier ouvrage d’art est de type portique ouvert pour franchir une voie SNCF. Il a été construit durant le premier semestre 2010 par l’entreprise Demathieu & Bard. L’étude architecturale de cet ouvrage consistait à réaliser quatre murs en aile en arcs de cercle, en remblai armé habillé de parements minéraux. L’ouvrage est composé de deux portiques accolés ; toutefois, le tablier a été coulé en deux fois puis clavé en son centre après retrait du béton, de façon à ce que la traverse de 21 mètres de large ne comporte pas de joint. Cette précaution permettra de modifier l’axe du trafic sur l’ouvrage lors de la réalisation du diffuseur de CATENOY.


Terrassements et chaussées

Le marché des terrassements et chaussées de la section courante a été obtenu par le groupement CHARIER TP / BRETHOME. Les travaux ont démarré au mois d’août 2010 et devraient durer environ un an. La majorité de la déviation est terrassée dans la craie ; la couche de forme sera réalisée en matériaux du site traités sur une épaisseur de 35 cm, soit un volume total d’environ 70 000 m3.


Travaux complémentaires

Le premier semestre 2010 a vu la fin de la réalisation du diffuseur de Breuil-le-Sec. Ce diffuseur dénivelé, comportant 3 giratoires, a été construit sous circulation en pleine zone industrielle, nécessitant un phasage précis et une collaboration étroite avec les représentants de la zone d’activité.


En amont de ce diffuseur, un mur de soutènement sera construit par le groupement d’entreprises DTP Terrassement / BOUYGUES TP.

Enfin, un dernier marché de chaussées permettra de raccorder la déviation au réseau existant, pour une mise en service envisagée à mi 2012.