Promotion de la transition écologique et solidaire

Agir pour les transitions : Participez à un chantier de plantation participatif !

, par Elodie Patte Gondran

Suivant la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki, il est possible d’intégrer des ilots de forêt dans l’ensemble de nos territoires. Il suffit de 100 m2 d’espace en friche pour intégrer une micro-forêt, même en zone urbaine dense et dégradé.

Découvrez ces initiatives sur le terrain et participez aux chantiers participatifs organisés dans la région des Hauts-d-France cet automne 2021 dans différents territoires :
Plantation d'une micro forêt Beeforest

- ÀViolaines : 3667 arbres avec 250 enfants et mobilisation importante des citoyens, associations, de l’ entreprise ardo et de ces salariés le samedi, création d’un événement par la commune. - semaine du 08 novembre, mercredi après midi, samedi et dimanche, plantations citoyennes

- À l’aérodrome de Lille (Bondues, Marquette, Marcq-en-Baroeul, wambrechies) : 3000 arbres, avec 400 enfants, mobilisation et plantation citoyenne - samedi 27 novembre

- À Hem : 4200 arbres avec 600 enfants, avec mobilisation citoyenne et implication de l’entreprise Véolia, lundi 13, mardi 14 et jeudi 16 avec les enfants, et samedi 18 décembre avec les citoyens.

- À Lestrem : 2400 arbres avec 350 enfants et mobilisation citoyenne, la semaine du 10 janvier, lundi, mardi, jeudi avec les enfants, samedi avec les citoyens

- À Anzin : 1500 arbres, avec 250 enfants et mobilisation citoyenne, le jeudi 20 et vendredi 21 janvier avec les enfants et les habitants

- À Wambrechies : 4500 arbres, avec 250 enfants, avec les associations et 2 entreprises, Envol environnement et Alice garden et leurs salariés, semaine du 21 février lundi, mardi, jeudi avec les enfants, le samedi avec les citoyens

- À Marly : 1500 arbres avec 250 enfants et mobilisation citoyenne, semaine du 28 février 2022 jeudi, vendredi avec les enfants et samedi avec les habitants

- À Merignies : 1500 arbres, avec 250 enfants et mobilisation citoyenne, semaine du 7 mars - jeudi,vendredi avec les enfants et samedi matin avec les habitants

Les principes suivis :

  1. Planter des espèces locales, ce qui permet d’obtenir des forêts plus résilientes, plus résistantes aux conditions climatiques et aux parasites, mieux adaptées aux conditions locales donc moins gourmandes en entretien. La solution est de s’inspirer d’un écosystème forestier local pour tenter de le reproduire sur un terrain voisin. NB : veiller à éviter les cultivars horticoles ou les essences non autochtones en consultant la liste de référence publiée par le conservatoire botanique de Bailleul (1) ou le catalogue en ligne des acteurs de la démarche Plantons le décor (2).
  2. Planter dense (3 arbres / m2), ce qui stimule la croissance.
  3. Planter de jeunes arbres et arbustes en motte plus résilients.
  4. Planter varié mais que des essences "climaciques".

On évite les essences pionnières afin de recréer directement la végétation d’une forêt plus mature avec des essences intermédiaires ou matures (frêne, tilleul, chêne, merisier, sorbier, hêtre, houx …).

C’est l’occasion de découvrir de nouvelles techniques et d’échanger avec les acteurs locaux sur ces solutions.


Inscription par mail, précisant votre service, votre fonction et le chantier qui vous intéresse, auprès de mathieu@beeforest.fr
NB : les dates peuvent être modifiées en fonction des conditions météorologiques.


Pour en savoir plus, sur les micro-forêts urbaines, une solution d’aménagement durable pour lutter contre le changement climatique, consultez l’article dédié sur le site Internet de la DREAL

[auteur de cette article, Elodie Patte DREAL Hauts-de- France]

Avez-vous trouvé l'information que vous cherchiez dans cet article ?

Vous êtes ici :