Publications

La directive "inondation" bassin Artois-Picardie Vers une stratégie de gestion des risques d’inondation

, par Ségolène Goubet

La mise en œuvre de la directive "inondation"

Face au bilan catastrophique des inondations en Europe au cours des dernières
décennies, la Commission européenne s’est mobilisée en adoptant en
2007 la directive 2007/60/CE relative à l’évaluation et à la gestion des risques
d’inondation, dite directive « inondation ».
Son objectif est de réduire les conséquences négatives des inondations
via des plans de gestion qui doivent être mis en place d’ici décembre 2015.

La mise en place des stratégies de gestion

Sur les territoires à risque important d’inondation, l’Etat réalisera pour décembre 2013 des cartographies des aléas et des risques jugés prépondérants pour différentes périodes de retour. Dans le même temps, les acteurs locaux prépareront les stratégies de gestion du risque appropriées au territoire d’ici 2014.

L’évaluation préliminaire des risques d’inondation

Il s’agit d’évaluer le risque potentiel d’inondation. Ce risque est le croisement d’un ou plusieurs aléa(s) potentiel(s) et des enjeux. Par exemple, une inondation catastrophique dont il n’y a pas nécessairement de trace dans la mémoire collective est envisagée.

L’identification des territoires à risque important d’inondation

L’évaluation préliminaire du risque d’inondation du bassin Artois‑Picardie a été réalisée en association avec l’ensemble des collectivités territoriales et leurs groupements compétents en matière d’urbanisme et d’aménagement de l’espace. Le document a été approuvé par le préfet coordonnateur de bassin le 22 décembre 2011. Il a ensuite été intégré à l’évaluation préliminaire
des risques d’inondation nationale. Cet état des lieux national est la base de l’élaboration de la stratégie nationale de gestion des risques d’inondation.

Vous êtes ici :