Publications

Bilan 2010-2013 de la rénovation énergétique des logements sociaux avec le fonds FEDER en Nord-Pas-de-Calais

, par Christophe Vilain

Le 3 décembre 2008, le Parlement européen et le Conseil européen ont adopté un règlement portant sur l’éligibilité, au titre du fonds FEDER, "des investissements en efficacité énergétique et en énergies renouvelables dans le secteur du logement ".

À ce jour, 59 opérations réparties sur toute la région Nord-Pas-de-Calais, représentant 4274 logements, ont reçu l’accord d’une subvention au titre du fonds FEDER.

Ces logements passent en moyenne d’une consommation énergétique théorique avant travaux de 297 kWh.m²/an (classe E), à 87 kWh.m²/an (classe B) après travaux. Ces résultats sont biens meilleurs que ceux escomptés au lancement de la démarche.

Enjeux pour le logement Nord-Pas-de-Calais

La Région Nord-Pas-de-Calais compte plus de 1,8 millions de logements, dont 75% de logements individuels.
Leur consommation énergétique moyenne se situe à plus de 300 kWh.m²/an, soit en classe énergétique E.

Parmi ces logements se trouvent plus de 400 000 logements locatifs sociaux, dont 62 000 logements miniers de la Soginorpa.

Plus de 100 000 d’entre eux sont énergivores, c’est-à-dire qu’ils sont situés dans
les classes énergétiques E, F, ou G.

Les engagements internationaux et européens conduisent les pays développer à diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre (soit une optique « facteur 4 ») à l’horizon 2050, ce qui passe notamment par une baisse de la consommation énergétique.

D’où la nécessité de rénover énergétiquement les logements. En priorité les logements construits avant 1990 soit, pour le Nord-Pas-de-Calais, 80% de son parc.

Pour atteindre les objectifs, d’après les estimations du Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie (SRCAE), durant les 40 prochaines années, il est nécessaire de rénover environ 50 000 logements par an en région Nord-Pas-de-Calais, dont 7 000 logements sociaux.

Pour en savoir plus :

Vous êtes ici :