Energie, climat, aménagement et logement

La région Nord – Pas-de-Calais compte environ 1 750 000 logements individuels et collectifs, gérés pour 20 % d’entre eux par des bailleurs sociaux et détenus à 80 % par des propriétaires privés.

Malgré un effort important ces dernières années, le parc de logements publics et privés n’est pas suffisant en Nord – Pas-de-Calais pour satisfaire l’ensemble des besoins, en particulier des familles à faibles ressources. On dénombre ainsi 131 000 demandeurs de logement HLM pour un parc de 410 000 logements sociaux.

En outre, la majeure partie de ces logements (80 %) a été construite avant 1990, alors que les préoccupations sur la consommation d’énergie et ses conséquences étaient peu présentes. Ces logements sont coûteux à chauffer et génèrent des émissions de gaz à effet de serre tout en étant pour partie d’entre eux d’un confort limité et d’une qualité sanitaire insuffisante. 68% de ces logements sont considérés comme énergivores contre 57 % en France.

Les principales priorités de l’Etat dans ce domaine sont :

  • Financer la construction d’au moins 7500 nouveaux logements sociaux en 2014 et accélérer la mobilisation du foncier de l’Etat et de ses opérateurs pour le logement ;
  • Mettre en œuvre le Plan de Rénovation Énergétique de l’Habitat et en particulier son intervention en faveur de la rénovation d’au moins 2700 logements de propriétaires modestes ;
  • Renforcer le partenariat avec les organismes HLM en déclinant le Pacte Etat-Union Sociale de l’Habitat ;
  • Mettre en œuvre le volet social des politiques du logement et notamment la lutte contre les expulsions, l’encadrement des loyers et le financement des structures d’hébergement ;
  • Accompagner le secteur économique de la construction et du BTP, développer et contrôler la qualité des constructions et rénovations énergétiques, en partenariat avec la Cellule économique régionale de la construction (CERC) ;