Consommation

Consommation en énergies finales

Dernier ajout : 13 septembre.

En 2009, le bilan énergétique final de la région Picardie était de 5 425 milliers de tonnes équivalent pétrole (ktep).

Consommation finale par type d’énergie

Les produits pétroliers et le gaz couvrent 70 % de la consommation en majorité pour les besoins des transports, de l’industrie et du chauffage résidentiel.

Ainsi, la part des énergies fossiles dans le mix final est importante : 71 % pour les usages directs du charbon, du pétrole et du gaz, auxquelles il faudrait ajouter la part des énergies fossiles pour la production d’électricité et de chaleur dans les réseaux.

Durant la décennie 90, les consommations d’énergie finale en Picardie ont augmenté au rythme de 1,4 % par an en moyenne, soit une croissance supérieure à l’augmentation de la population (+0,3 % en moyenne), mais de beaucoup inférieure à l’augmentation du PIB (+16 % en volume).

Cela s’explique notamment par le développement des activités tertiaires et des flux de transport sur le territoire, ainsi que par la pénétration de nouveaux usages dans le secteur résidentiel (multi-équipement en TV, généralisation des sèche-linge et lave-vaisselle, pénétration de la bureautique, etc.). – cf. chapitre ‎"développement territorial, aménagement du territoire et déplacements".

Les consommations du charbon, des produits pétroliers et de bois-énergie dans une moindre mesure connaissent une tendance à la baisse depuis les années 1990 et 2000. En revanche, le gaz naturel et l’électricité connaissent une consommation croissante.

Consommation finale par secteur d’activités

La répartition de la consommation finale par secteur fait apparaître le poids très important des bâtiments (37 %).

Le chauffage des bâtiments (résidentiel/tertiaire) et notamment des logements est le principal usage de l’énergie en Picardie. La consommation énergétique du résidentiel et du tertiaire a connu un pic en 1999, 2006 et surtout 2009, largement supérieure à l’évolution de la population.

Quant aux transports en Picardie, ils ne représentent que 26 % de la consommation d’énergie, contre 31 % au niveau national [1]. Ils sont toutefois en constante croissance. En outre, ce secteur consomme quasi exclusivement des produits pétroliers. Par conséquent, il est un des secteurs les plus émetteurs en gaz à effet de serre en Picardie. Il convient de noter que la Picardie est une des régions françaises où la distance domicile-travail est la plus importante (18,7 kilomètres, soient 3,7 de plus que la moyenne française et 27 km pour les salariés travaillant hors de leur commune, soient 5 km de plus que la moyenne nationale).

La part du secteur industriel (34 %) est quant à elle nettement plus importante que la moyenne nationale (26 % [2]. Elle décroit depuis plusieurs années.

L’Oise est le département picard le plus consommateur d’énergie (37 % du total) mais rapporté au poids qu’il représente dans la population régionale (42 %), ce territoire présente la plus faible consommation par habitant (2,5 contre 3,1 tep?/habitant pour les autres départements). La Somme contribue pour un tiers aux consommations d’énergie et l’Aisne à 30 %.

La part des secteurs dans les consommations d’énergie finale varie fortement d’un territoire à un autre :

  • ainsi, la part de l’industrie atteint 50 % en Santerre Haute-Somme, mais seulement 14 % dans le pays des Trois Vallées,
  • de la même façon, la part de l’agriculture est comprise entre 0,2 % dans le territoire urbain du Grand Creillois et 8 % en Thiérache.

Précarité énergétique

L’augmentation corrélative des prix des énergies suite à la raréfaction des énergies fossiles risque d’aggraver le nombre de foyers en situation de précarité énergétique. La mauvaise qualité thermique des logements occupés y contribue également.

En France, 3 400 000 ménages (13 % des ménages) sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique avec un taux d’effort énergétique supérieur à 10 %. Il s’agit de ménages défavorisés, mais aussi de ménages modestes (87 % d’entre eux sont logés dans le parc privé) [3].

Des actions sont entreprises pour réhabiliter les logements notamment du point de vue énergétique dans le secteur du locatif social, mais également privé (appel à projet 2011 par la région pour des financements FEDER, démarche partenariale ADEME - Région - autres acteurs, fonds sociaux d’aide aux travaux de maîtrise de l’énergie dans l’Aisne et l’Oise).

Effets du Changement climatique [4]

Du fait du changement climatique, il est prévu, dans le nord de la France, une diminution des consommations de chauffage en hiver. Pour autant, des hivers plus humides pourraient accroître les risques de moisissures et participer à la détérioration des bâtiments avec des impacts sanitaires non négligeables.

D’autre part, la consommation d’électricité pour la climatisation lors des canicules et vagues de chaleur pourrait être beaucoup plus importante, avec des effets en termes d’émissions de gaz à effet de serre, appelant une adaptation des bâtiments et des systèmes de rafraichissement.

[1SOeS

[2SOeS

[3Synthèse du Rapport sur la précarité énergétique (Janvier 2010)

[4SRCAE

  • Consommation d’énergie finale par type d’énergie

    Sources : ADEME / Producteur : SOeS - Données essentielles de l’environnement

  • Évolution de la consommation d’énergie finale par type d’énergie

    Note :

    • (1) : la consommation de produits pétroliers est estimée à partir des lieux de livraison, qui peuvent différer des lieux de consommation effective.
      Sources : MEEDDAT (SOeS), base de données PEGASE - Indice base 100 en 1990 (tep)
      Producteur : SOeS - Données essentielles de l’environnement
  • Consommation d’énergie en 2005 en Picardie

    Source : Explicit

  • Consommation d’énergie en 2007 par secteur

    Producteur : SRCAE Picardie

  • Évolution de la consommation d’énergie finale par secteur consommateur

    Notes :

    • (1) : hors le secteur de la production et de la distribution d’eau et hors le secteur de la construction
    • (2) : consommation d’énergie pour le transport de marchandises et les déplacements de personnes
    • (3) : Pour l’essentiel : éclairage, chauffage, climatisation, équipements des logements, bureaux et locaux commerciaux

    Sources : MEEDDAT (SOeS), base de données PEGASE - Indice base 100 en 1990 (tep)
    Producteur : SOeS - Données essentielles de l’environnement