Le développement durable conjugue les aspects écologique, social et économique des activités humaines

Il repose sur « trois piliers » et une gouvernance, à prendre en compte par les collectivités, les entreprises et les individus. En effet, tous les secteurs d’activité sont concernés, comme le montre le chapitre consacré à la synthèse des enjeux par activités qui reprend d’ailleurs les éléments saillants concernant chaque contributeur/acteur.
Cette approche globale promeut un modèle qui mêle trois composantes indissociables, pour construire un développement qui soit à la fois :
- Vivable : c’est à dire assurant un équilibre cohérent entre les dimensions sociale et écologique ;
- Équitable : associant les aspects social et économique ;
- Viable : à savoir articulant l’économique et l’écologique

À ces trois piliers s’ajoute un enjeu transversal, considéré comme le quatrième pilier du développement durable : la gouvernance. Elle est indispensable tant à la définition qu’à la mise en œuvre de politiques et d’actions relatives au développement durable. Elle consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus…) aux processus de décision et implique une bonne information de ces parties prenantes.

JPEG - 775.8 ko
  • telecharger
  • enregistrer
  • imprimer