Les soins médicaux : principale source d’exposition non naturelle à la radioactivité

Ce diagramme montre la contribution en moyenne française des diverses sources naturelles et artificielles d’irradiation (il s’agit pour ces dernières de moyennes dans les pays développés). Ce n’est qu’en jouant sur les sources non naturelles que l’on peut espérer réduire l’exposition aux rayonnements. On voit que les pratiques médicales, principalement les examens radiographiques, l’emportent de très loin en proportion sur les expositions diverses dont celles des centrales nucléaires. C’est donc dans le domaine des soins médicaux que l’on peut espérer gagner le plus. (UNSCEAR).

JPEG - 1008.8 ko
  • telecharger
  • enregistrer
  • imprimer