Adaptation des métiers à la transition vers l’économie verte

Vert, l’avenir ! Semaine des métiers de l’économie verte en Nord - Pas de Calais

, par Jérôme AYACHE

Une expérimentation a été menée en Nord - Pas de Calais pour identifier les impacts du passage à l’économie verte en termes d’emplois, de besoins de formation et de structuration des filières professionnelles. La semaine des métiers de l’économie verte a rassemblé 500 acteurs régionaux et territoriaux du 16 au 19 octobre 2012.

La transition vers « l’économie verte » se traduit par des évolutions d’activité, de métiers et de compétences. En Nord - Pas de Calais, l’État et le Conseil Régional ont confié au GIP Centre régional de ressources pédagogiques (C2RP), en partenariat avec l’association Création et développement des éco-entreprises (cd2e), une expérimentation portant sur le « développement des métiers de l’économie verte ». Cette expérimentation vise à identifier les enjeux et les leviers d’action pour développer l’emploi et adapter les formations dans quatre filières jugées prioritaires pour la région : la performance énergétique et environnementale des bâtiments, le recyclage et la valorisation matière, les énergies renouvelables et les transports durables.

Première étape : la réalisation d’une étude sur les gisements et mutations d’emplois

La première étape de l’expérimentation a consisté à réaliser une étude prospective sur les gisements et les mutations d’emplois liés à l’économie verte en Nord - Pas de Calais. Cette analyse s’est basée sur des hypothèses de développement des activités liées à la performance énergétique des bâtiments, au recyclage et aux énergies renouvelables à l’horizon 2020 qui ont été débattues dans le cadre d’ateliers thématiques avec des acteurs de ces filières mais également avec des professionnels de l’emploi et de la formation.

Ce travail a conduit à estimer un gisement de 30 000 emplois à l’horizon 2020. C’est dans le domaine de la performance énergétique des bâtiments que le plus d’emplois seraient créés, en particulier dans le domaine de la rénovation des bâtiments existants. Ce chiffrage a surtout permis de mettre en avant les conditions pour que ces emplois se développent et les leviers d’action à mettre en œuvre pour que la région Nord - Pas de Calais ne rate pas le passage à cette nouvelle économie.

« Vert, l’avenir ! Semaine des métiers de l’économie verte en Nord-Pas de Calais »

Cet événement, co-organisé par le C2RP et le cd2e du 16 au 19 octobre 2012, a permis de mettre en lumière l’impact de la transition vers l’économie verte sur les métiers, les perspectives d’emploi et l’évolution des formations en région.

Adressé aux professionnels de l’emploi, de la formation et de l’orientation, ainsi qu’aux entreprises et aux acteurs institutionnels, il a été rythmé par deux journées à dimension régionale le mardi 16 à la Cité des échanges à Marcq-en-Baroeul et le vendredi 19 sur le site du cd2e à Loos-en-Gohelle, ainsi que par trois rencontres territoriales à Valenciennes, Dunkerque et Auchy-les-hesdin, co-organisées avec les Espaces Info Formation et les Maisons de l’Emploi de ces territoires.

M. Dominique Bur, Préfet de Région, et M. Pierre De Saintignon, premier vice-président du Conseil régional en charge du développement économique et de la formation permanente, étaient présents pour l’ouverture de cette semaine en métropole lilloise, témoignant de l’intérêt porté par l’État et la Région pour le développement des filières de l’économie verte et l’adaptation des compétences et des formations pour répondre aux enjeux de la transition vers cette nouvelle économie. Une soixantaine d’intervenants mobilisés tout au long de cette semaine ont témoigné d’une grande diversité d’initiatives existantes en région, et portées par divers types d’acteurs : associations, éco-entreprises, collectivités, fédérations professionnelles, acteurs de l’orientation, de l’emploi, de la formation…

Cette semaine des métiers de l’économie verte a permis aux participants de mieux connaître les filières de l’économie verte, les métiers concernés, et l’état de développement de l’emploi et de la formation dans ces filières. Les témoignages de bonnes pratiques existantes à l’échelle locale sont autant d’exemples susceptibles d’être reproduits, adaptés, essaimés… La richesse des échanges et la diversité des problématiques abordées ont ainsi montré la volonté des acteurs publics et privés de s’impliquer pour accompagner le développement de l’emploi et de la formation dans le domaine de l’économie verte en région dans les années à venir, et ont permis de dégager les grands enjeux et leviers d’actions à mettre en œuvre pour réussir cette transition.

Pour plus d’informations :
http://vertlavenir.weavent.fr/