Énergie

Un profil de consommation énergétique atypique

Une région fortement consommatrice d’énergie

Avec une consommation d’énergie finale ­d’environ 14 Mtep en 2005, [1], le Nord - Pas-de-Calais se place parmi les régions les plus consommatrices d’énergie (troisième région après l’Âle-de-France et Rhône-Alpes). Sa consommation énergétique s’élève à 8 % de la consommation nationale, alors qu’elle ne représente que 6,6 % de la population nationale [2] : la consommation d’énergie finale par habitant y est donc supérieure à la moyenne [3]. La nature du tissu industriel fortement énergivore, la forte densité de population (325 hab. / km2, soit trois fois supérieure à la densité nationale) et l’étalement urbain contribuent aux importantes consommations d’énergie.

Un poids important de l’industrie, suivie par le résidentiel

Le profil énergétique du Nord - Pas-de-Calais en fait une région à part. Du fait de la nature du tissu industriel, l’importance de l’industrie et de la sidérurgie dans sa consommation finale d’énergie est plus de deux fois supérieure à la moyenne nationale (6,9 millions de tep, 49 % de la consommation finale régionale contre 24 % au niveau national en 2005). l’opposé, les parts relatives du résidentiel - tertiaire (32 %) et des transports (18 %) ne sont respectivement environ qu’aux trois quarts et à la moitié des parts nationales (43 % et 31 %).

En 2005, le résidentiel est le deuxième grand secteur de consommation avec 2,9 millions de tep, soit plus de 21 % du bilan régional bien loin devant le tertiaire (12 %) et les transports (18 %). Le poids de l’agriculture est très faible : sa consommation énergétique, ne représente que 0,8% de la consommation régionale.

Cette structure énergétique régionale a peu évolué depuis 1990, même si les transports et le résidentiel -tertiaire ont, comme au niveau national, progressé en parts aux dépens de l’industrie et de la sidérurgie.

Des sources d’énergie marquées en fonction des secteurs

En 2005, le gaz est la forme d’énergie la plus consommée (28,9 %) devant les produits pétroliers (27,9 %), les combustibles minéraux solides (CMS, 21,9 %) et l’électricité (19,2 %) [4]. Ceci est lié à la présence d’un important réseau de distribution. Les deux tiers environ du gaz distribué en France traverse la région. Pour cette raison, le Nord - Pas-de-Calais utilise plus cette source d’énergie [5] qu’au niveau national (21,7 % des consommations finales d’énergie en France en 2005 [6]) contrairement aux produits pétroliers davantage utilisés à l’échelle nationale (44,8 %).

Le gaz et l’électricité sont les sources d’énergie les plus utilisées dans le résidentiel (74 % des consommations d’énergie en 2005, dont 51 % de gaz naturel) et le tertiaire (69 % en 2005, également répartis).

Les combustibles minéraux solides (CMS) représentent une part importante de la consommation finale énergétique régionale par rapport aux autres régions françaises du fait de leur forte utilisation par la sidérurgie comme matière première et combustible (les CMS représentent 41 % des consommations d’énergie par l’industrie en 2005).

Le pétrole est davantage consommé dans le secteur des transports (de l’ordre de 97 % des consommations d’énergie en 2005).

Notes

[1- Avec correction climatique et soutes maritimes non incluses. Source : Norener, 2007.

[2- Sources : Observatoire de l’énergie, INSEE 2005.

[3- Sur la base des consommations 2002, le Nord - Pas-de-Calais se classe deuxième après la Lorraine, avec 3,5 tep/habitant, pour une moyenne nationale de 2,6. Source : Observatoire de l’énergie, 2006.

[4- Consommation finale, tous secteurs confondus.

[5- Principalement par l’industrie (à 46%) et le résidentiel (35%).

[6- Source : ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables, ministère de l’Économie, des Finances et de l’Emploi, Chiffres clés, L’énergie en France, repère, édition 2007, Paris, 36 p. Données corrigées du climat.

Portfolio

Source  : Direction générale de l'énergie et des matières premières, (...)

Vous êtes ici :