Énergie

Définitions

CMS : combustibles minéraux solides. Ce module concerne la houille, la lignite, la coke et les agglomérés.
Cogénération : la cogénération consiste à produire en même temps de l’énergie thermique (chaleur), utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude, et de l’énergie mécanique, transformée en électricité. Du fait de la récupération et de l’utilisation de la chaleur produite (dans les centrales thermiques, la vapeur turbinée pour produire l’électricité est rejetée dans le milieu naturel), la cogénération se caractérise par un excellent rendement énergétique. Sur le plan environnemental, le bilan de la cogénération en termes d’émissions est considéré positif lorsque l’électricité produite par la cogénération se substitue à une production électrique à partir de combustibles fossiles.

Consommation corrigée : consommation corrigée des effets de température et éventuellement des effets d’autres facteurs (hydraulicité, activité économique, jours ouvrables). Dans les bilans, les corrections sur la consommation finale portent uniquement sur les effets de température. La consommation observée avant toute correction est en général appelée consommation réelle.
Efficacité énergétique : l’efficacité énergétique d’un pays ou d’une région se calcule en comparant l’évolution de la consommation d’énergie (corrigée du climat) et celle de l’économie (PIB ou valeur ajoutée), hors effets de structure (réduction de consommation d’énergie liée à la fermeture de sites industriels, à la substitution de logements fortement consommateurs par des logements moins consommateurs d’énergie etc.). L’efficacité énergétique permet de mesurer l’amélioration de l’efficacité de l’utilisation de l’énergie ; elle se rapproche ainsi de l’intensité énergétique qui en est une première mesure [voir plus loin].

Énergie finale ou disponible : énergie livrée au consommateur pour sa consommation finale (essence à la pompe, électricité au foyer, etc.).
Énergie primaire : énergie brute, c’est-à-dire non transformée après extraction (houille, lignite, pétrole brut, gaz naturel, électricité primaire).
Énergie secondaire ou dérivée : toute énergie obtenue par la transformation d’une énergie primaire (en particulier électricité d’origine thermique).

Intensité énergétique : rapport de la consommation d’énergie au PIB (produit intérieur brut), représente la quantité d’énergie nécessaire pour constituer une unité de PIB. L’évolution de cette intensité montre la capacité de l’économie à générer de la richesse en utilisant plus ou moins d’énergie. L’intensité énergétique se décline par secteur. Le calcul de l’intensité énergétique intègre les variations de consommations d’énergie que l’on peut attribuer aux effets de secteur et constitue une première approche de l’efficacité énergétique [voir définition de l’efficacité énergétique ci-dessus].

Production brute d’électricité : production mesurée aux bornes du groupe des centrales (elle comprend la perte dans les transformateurs et la consommation au service auxiliaires).

Production nette d’électricité : production mesurée à la sortie des centrales (déduction faite de la consommation des services auxilaires et des pertes dans les transformateurs).

Production totale d’électricité : somme de la production primaire et de la production classique (à partir de charbon, gaz ou pétrole).

tep : tonne équivalent pétrole, unité conventionnelle permettant de comparer entre elles différentes sources d’énergie. Elle vaut, par définition, 41,868 GJ (10 Gcal), ce qui correspond au pouvoir calorifique d’une tonne de pétrole.