Actualités

Contrats de transition écologique : 17 territoires déjà engagés, dont 2 signés pour les Hauts-de-France !

, par Claire Rigaud


La seconde phase d’expérimentation des contrats de transition écologique (CTE) a été lancée le 5 février 2019. Cet outil, au service des collectivités locales et des entreprises a pour objectif d’engager la mutation des territoires autour de projets durables et concrets.


Qu’est-ce qu’un contrat de transition écologique ?

La démarche des contrats de transition écologique vise à accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires. Elle illustre la méthode souhaitée par le Gouvernement pour accompagner les collectivités locales : une co-construction avec les territoires qui font le pari d’une transition écologique génératrice d’activités économiques et d’opportunités sociales. Les projets sont concrets, au service du quotidien des habitants et des salariés, en participant à l’évolution des collectivités locales, des associations et des entreprises.


Les deux territoires déjà signés pour les Hauts-de-France

Sambre-Avesnois - communauté d’agglomération de Maubeuge-Val de Sambre, communautés de communes du Sud Avesnois, du pays de Mormal et du Coeur de l’Avesnois - signé le 7 novembre 2018 : L’enjeu est de mettre en œuvre la transition écologique dans un territoire aux nombreux atouts agricoles, naturels, touristiques et culturels, histori­quement touché par la désindustrialisation et la crise agricole. Il propose le développement d‘une filière bois-énergie locale de valorisation des haies bocagères, la création de tiers lieux numériques à destination des professionnels et des particuliers ou encore la réhabilitation de friches industrielles et la lutte contre la précarité énergétique.

Le Grand Arras en T.E.T.E (Territoire exemplaire de la transition écologique) - communauté urbaine d’Arras - signé le 11 octobre 2018 : L’objectif est d’accélérer les projets portés par les acteurs locaux engagés dans la troisième révolution industrielle (Rev3). Son ambition : diminuer de 40 % les consommations d’énergie du territoire d’ici 2050 et multiplier par 10 sa production d’énergies renouvelables. Pour cela, la création d’un techno-centre de méthanisation à vocation régionale et d’une station GNV est envisagée, ainsi que la création d’un espace info-énergie dédié aux entreprises.


Vous êtes ici :