Archives

Le navigateur ne peut lire ce kiwi

Avant propos

En 2001, le premier profil environnemental régional a été édité, sous la maîtrise d’ouvrage de la direction régionale de l’Environnement et grâce à la participation active et large des acteurs concernés de l’environnement en région.

En 2004, l’opportunité de mettre à jour le document s’est présentée au travers d’un partenariat avec l’Institut français de l’environnement (IFEN). Ce partenariat présentait d’une part l’avantage de construire un tronc commun de données au plan national, favorisant la présentation d’une information fiable et pérenne, et de faciliter une comparaison entre les régions et le niveau national. Il permettait par ailleurs de dresser une évaluation régionalisée de l’état de ­l’environnement et d’accompagner les processus d’aide à la décision. Le document se composait de deux parties, l’une consacrée au diagnostic et aux enjeux, l’autre aux statistiques.

La mise à jour annuelle des données statistiques est assurée grâce à la participation des organismes producteurs (collectivités territoriales, services de l’État, établissements publics, etc.) au moyen d’une collecte organisée chaque année par la direction régionale de l’Environnement. Les données ainsi récoltées sont mises en ligne sur le site Internet de la Diren.
Depuis 2004, la partie relative au diagnostic n’avait pas été modifiée. Le présent document se consacre donc à l’actualisation des données chiffrées et des ­com­mentaires qui composent cette partie de l’ouvrage.

Par rapport à la version de 2004, le document a évolué : de nouveaux chapitres, comme celui spécifique au changement climatique, ont été ajoutés ; pour plus de clarté, les enjeux majeurs constituent désormais les titres des différentes parties des chapitres ; un paragraphe spécifique aux conclusions du « Grenelle de l’Environnement » a été systématiquement ajouté dans chaque chapitre ; enfin la vision thématique des enjeux régionaux est désormais complétée par un deuxième volet, présentant les enjeux environnementaux des territoires infra-régionaux. Cette vision s’adapte à l’échelle des documents de planification territoriale et a pour vocation de renforcer encore l’appropriation de ces enjeux par les acteurs des territoires.

Le travail d’actualisation, qui a mobilisé de très nombreux services de l’État, a permis de mettre à jour les chapitres. Je tiens à les en remercier chaleureusement.

Le document ainsi réalisé en commun répond à l’ambition d’information et de mobilisation de nos concitoyens dans le domaine de l’environnement et je forme les vœux qu’il leur soit le plus utile possible.