Des prélèvements en eau potable effectués essentiellement dans les eaux souterraines, avec un tendance à la baisse

Les prélèvements en eau potable se situent à 66 m3/hab en 2009, pour une moyenne française de 89 m3/hab. Pour la consommation domestique régionale, la région est la plus économe de France métropolitaine, avec 39,8 m3 par an (soit 109 l/j/hab).
La différence entre les prélèvements et les consommations domestiques s’explique par les usages non domestiques et les pertes (le rendement de la distribution régionale est estimé à 76% (Onema 2012)).
Les usages dits « domestiques » recouvrent les consommations des ménages, mais également celles d‘autres types d’utilisateurs (commerces, services…).
Source : AEAP (2011)

JPEG - 869.1 ko
  • telecharger
  • enregistrer
  • imprimer