Appels à projets

Repenser la périphérie commerciale

, par Meboura Saifi


1er novembre 2017

23 février 2018

  • Aménagement, urbanisme

Objet

L’appel à projet « Repenser la périphérie commerciale » répond aux attentes de collectivités territoriales et d’opérateurs du commerce d’enrayer la perte d’attractivité de périphéries commerciales, sans dévitaliser les commerces de centre-ville et en respectant l’équilibre commercial centre-périphérie.

A cette fin, la mutation des périphéries commerciales par l’intégration de nouvelles fonctions (logement, économie, nature), de nouveaux usages et par l’amélioration de la qualité urbaine et environnementale constitue une des réponses à leur perte d’attractivité et à leur manque d’urbanité.

L’objectif de cet appel à projet « Repenser la périphérie commerciale » est d’inciter des collectivités territoriales à initier et à créer les conditions de mutation de périphéries commerciales, en accélérant la définition d’un projet de renouvellement urbain et commercial, pour favoriser un développement équilibré de leur territoire et l’équilibre commercial centre-périphérie. Ce dispositif s’inscrit en complément de la stratégie logement dans les zones tendues, pour libérer du foncier constructible et construire plus, plus vite et moins cher.

Cette démarche est à l’initiative du Ministère de la Cohésion des territoires. Elle s’inscrit dans le cadre du réseau Commerce, ville & territoire qui réunit des acteurs opérationnels, privés et publics, de l’aménagement, de la ville et du commerce, pour construire une vision partagée de la place du commerce de demain dans l’aménagement des territoires et ancrer des pratiques de travail porteuses d’innovation.

Le ministère accompagnera 4 à 6 collectivités territoriales lauréates pour accélérer la définition de leur projet de renouvellement urbain et commercial, en intégrant de nouvelles fonctions sur les zones considérées, en complément de la stratégie logement dans les zones tendues.
Elles seront retenues sur la base d’une stratégie de développement de leur territoire, attentive à l’équilibre entre les centralités et les périphéries et à la vitalité commerciale de leur centralité, à l’échelle de l’agglomération ou de leur bassin de vie. Un dialogue avec les propriétaires fonciers et immobiliers et les enseignes devra avoir été amorcé.

Vous êtes ici :