Evènements

Remise du label Grand Site de France de la Baie de Somme le 8 mars 2012

, par Maryline.Macczak

Le Préfet de la région Picardie a remis officiellement le 8 mars 2012 le label Grand Site de France de la Baie de Somme.

Après l’Aven d’Orgnac, le Pont du Gard, Sainte-Victoire, la Pointe du Raz, Bibracte Mont-Beuvray, le Puy de Dôme, le Marais poitevin, Saint Guilhem-le-Désert Gorges de l’Hérault, la Baie de Somme est le 10ème site recevant la label Grand Site de France juste derrière le site des Deux Caps Blanc-Nez et Gris-Nez dans le Pas-de-Calais.

Un Grand site est un territoire remarquable pour ses qualités paysagères, naturelles et culturelles, dont la dimension nationale est reconnue par un classement d’une partie significative du territoire au titre de la protection des monuments naturels et des sites, qui accueille un large public et est engagé dans une démarche partenariale de gestion durable et concertée pour en conserver la valeur, l’attrait, et la cohérence paysagère.

Le label Grand Site de France est donc réservé à des sites classés de grande notoriété et de forte fréquentation, dont il reconnaît la démarche d’excellence menée pour la préservation, la gestion et la mise en valeur de ce Grand Site. Il est décerné par l’Etat.

Depuis 2001, la DIREN, puis la DREAL œuvre avec le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard pour l’obtention de ce label .

Un site exceptionnel très convoité.

Le site concerné est délimité à l’est par la rupture de pente de l’ancienne falaise côtière, et partagé en deux par l’embouchure de la Somme. Couverte de polders, la plaine s’ouvre au sud de la baie sur un cordon littoral de galets et de dunes, terminée par les falaises crayeuses vives d’Ault et de Mers. Au nord, jusqu’à la Baie d’Authie, le vaste massif dunaire du Marquenterre protège les bas-champs de Saint-Quentin-en-Tourmont et de Rue. Le site est donc caractérisé par une forte coupure entre le nord et le sud, qui oblige le visiteur soit à faire un choix entre les deux, soit à prévoir d’en faire le tour.

Les protections sont multiples et de grande ampleur :

  • Deux sites classés : le Marquenterre, 3 700 ha, et le site Cap Hornu/Le Hourdel, 3 040 ha,
  • La Réserve Naturelle de la Baie de Somme de 3 000 ha,
  • Une Zone de Protection Spéciale de 15 000 ha,
  • Un Site habitats Natura 2000 de 15 676 ha,
  • Enfin, la baie est en site RAMSAR sur 17 000 ha.

En terme d’urbanisation, la Baie de Somme compte trois ports (Le Hourdel, Saint Valéry et Le Crotoy) et plusieurs stations balnéaires emblématiques de l’émergence du tourisme à la fin du XIXème siècle. D’abord limité au sud sur le secteur des falaises, le tourisme est devenu populaire dans l’entre-deux guerres avec les stations créées au nord, le long de la côte sableuse (Fort Mahon-Plage, Quend-Plage). La multiplication des campings, à l’arrière du littoral et les extensions récentes de ces pôles urbains confirment aujourd’hui l’attractivité de la Baie de Somme. Aujourd’hui, 11% du littoral picard est urbanisé.

En termes de fréquentation touristique, la Baie de Somme recueille les résultats de sa forte notoriété et de ses attraits multiples. Au plus fort de la haute saison, on estime que 100 000 personnes environ séjournent dans le même temps sur le pourtour de la Baie. Au niveau de la seule pointe du Hourdel, le chiffre annoncé est de 1 million de visiteurs par an.

L’Opération Grand Site (OGS)

L’Opération Grand Site de la Baie de Somme couvre un périmètre de 20 000 ha et englobe 25 communes (ce périmètre a fait l’objet d’un avis de la Commission départementale des sites en 2004). Elle a débuté en 2002 avec une série d’études, qui ont permis de définir un programme d’actions large et ambitieux, regroupant une centaine d’actions, certaines plutôt transversales s’appliquant à l’ensemble du territoire, d’autres plus ponctuelles et ciblées sur des sites identifiés de la frange littorale. Ce programme été validé par la Commission Supérieure des Sites en novembre 2006. Sur proposition du Préfet de la Somme, la maîtrise d’ouvrage en a été confiée au Syndicat Mixte Baie de Somme-Grand Littoral Picard.

Les travaux ont démarré depuis 2006

Parmi les actions réalisées ou en cours, on peut citer une étude sur la réorganisation de l’accueil touristique au niveau de l’entrée de la Baie d’Authie, des aménagements en sud de la baie de Somme (Ault…), la création de boucles de randonnée sur l’ensemble du grand site, le retour d’un fleuve côtier détourné dans les années 1960 dans la Baie de Somme, ou encore la sécurisation des activités conchylicoles traditionnelles avec la création d’une centre d’épuration des coquillages au Crotoy.

Sur le Hourdel, d’importants travaux d’aménagement sont conduits, avec une première phase achevée qui a permis la requalification de la dune, et une seconde phase en 2009 qui concerne les stationnements dans les hameaux. A noter aussi le projet de transformation d’une Maison du Marquenterre pour en faire une Maison de site (en auto-investissement).

Enfin, le Plan Vélo de la côte picarde en est à sa troisième phase. Il s’agit d’aménager une piste cyclable en site propre qui permettra à terme de relier le Pas de Calais à la Seine Maritime. Cette voie verte est réalisée dans le cadre du schéma régional picard des véloroutes et voies vertes, adopté dans le cadre du schéma national, lequel s’intègre dans le schéma européen des euro-véloroutes.

Des crédits Etat sont régulièrement attribués pour l’Opération Grand Site depuis 2006 (en moyenne 100 000€ par an)

La labellisation Grand Site de France en 2011 et la convention-cadre

Le label Grand Site de France à été attribué le 3 juin 2011, après avis favorables de la CDNPS (Commission Départementale de la Nature des Paysages et des Sites) du 16 décembre 2010 et de la Commission Supérieure des Sites du 17 mars 2011.

Une convention-cadre a été signée en 2011 entre l’Etat, le Conseil Régional de Picardie, Le Conseil Général de la Somme, le Conservatoire du Littoral et le Syndicat Mixte précise les principes d’intervention de l’ensemble des partenaires et définit les modalités de gouvernance.

Cette convention n’a associé les communes que via le syndicat mixte pour celles qui en sont membres ou via des délibérations annexées pour les 8 qui ne le sont pas. Le jour de la manifestation de remise du label, le 8 mars, il est prévu une signature officielle de la convention cette fois avec les 5 partenaires et les 25 communes. Cette convention – qui sera remaniée pour l’occasion - a la même durée que le label : elle engage tous les acteurs et partenaires à la mise en œuvre du projet du Grand Site de France présenté dans au moment de la labellisation, et qui a motivé l’attribution du label au syndicat mixte qui porte et anime ce projet.

Programme d’action pour les 6 prochaines années

Le dernier comité de pilotage s’est réuni le 23 novembre 2011 à la sous-Préfecture d’Abbeville et a permis de faire le point sur les actions réalisées et de proposer un programme d’actions pour les 6 années à venir. Parmi les actions prévues on peut citer :

  • Ecopole Marquenterre dont l’objectif est de conforter la destination "écotouristique" et apporter une réponse globale aux différents dysfonctionnements observés sur le secteur, notamment en termes d’organisation des pratiques touristiques, afin de limiter leurs impacts sur l’environnement, et de favoriser les retombées locales et d’améliorer la gestion des flux.
  • Réaménagement de la Pointe de Routhiauville (Fort-Mahon - Baie d’Authie).
  • Etude sur l’avenir du trait de côte en conséquence possible du changement climatique et de l’appauvrissement du transit de galet. Quels scénarios pour demain et comment se préparer à une mutation de ce territoire ? Cette étude prendra en compte une éventuelle dépoldérisation de ce secteur avec la prise en compte de tous les enjeux tant naturels, qu’économiques ou sociaux.
  • Reconversion de la Route Blanche en Voie Verte et poursuite du plan vélo
    Etude générale visant à valoriser le Canal de la Somme à l’échelle de la Baie de Somme.
  • Etude sur la fréquentation touristique (actualisation de l’étude réalisée en 2002-2003).
  • Mise en place d’une signalétique "Grand Site" et réflexion sur la publicité et les enseignes.

Manifestation de remise du label

Elle comprendra trois temps forts du point de vue de la labellisation :

  • La remise du label, attribué par le ministre chargé des sites par décision ministérielle du 3 juin 2011 pour 6 ans : c’est une remise symbolique, il n’y a pas de document écrit ;
  • La signature officielle de la convention-cadre qui l’accompagne ;
  • Le dévoilement de l’ « œuvre label » , réalisée par l’artiste Bernard Dejonghe, mise à disposition du syndicat mixte par le Réseau des Grands Sites de France (RGSF) dont il est membre, et qui symbolise les valeurs des Grands Sites.. Ce troisième temps sera organisé par le syndicat mixte avec le RGSF qui explicitera en quelques mots les valeurs symbolisées.

Vous êtes ici :