Actualités

Pollution atmosphérique et santé : Santé publique France publie de nouveaux résultats

, par Claire Rigaud

Santé Publique France (établissement issu de la fusion en 2016 de l’Institut de Veille Sanitaire - InVS, de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé - Inpes et de l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires - Eprus) a publié le 21 juin dernier les résultats de ses nouveaux travaux sur l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique.

Ces travaux menés à l’échelle de la France métropolitaine permettent d’estimer le poids de la pollution particulaires anthropique sur la santé à 9 % des décès chaque année soit une perte d’espérance de vie à 30 ans de 9 mois, pouvant aller jusqu’à plus de deux ans dans les zones les plus exposées. Cette étude évalue les gains sanitaires attendus de différents scénarios de baisse des concentrations (respect de la réglementation européenne, respect des valeurs Grenelle de l’environnement…) et donne des éléments permettant d’apprécier la part de mortalité en lien avec la pollution atmosphérique suivant le type de communes (grandes villes, villes moyennes et petites et communes rurales).

Cette étude confirme que la pollution de l’air cause plusieurs dizaines de milliers de décès par an en France continentale et constitue un déterminant de santé dont l’impact est du même ordre que celui de l’alcool. Elle montre également un impact sanitaire non négligeable de la pollution de l’air en zone rurale .

Les résultats propres à la région Nord - Pas-de-Calais - Picardie sont présentés dans un document de synthèse régionale. Télécharger le document (PDF - 112Ko)

Pour plus d’information, vous pouvez vous rendre sur le site de Santé publique France via ce lien.

Vous êtes ici :