Nature et biodiversité

Listes Rouges Régionales

, par Claire Rigaud

Les listes rouges régionales sont établies selon la méthodologie de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) appliquée au contexte régionale. La méthodologie permet de qualifier l’état de conservation des populations considérées d’une espèce selon des catégories définies.

  • Les trois catégories En danger critique (CR), En danger (EN) et Vulnérable (VU) rassemblent les espèces menacées de disparition. Ces espèces sont confrontées à un risque relativement élevé (VU), élevé (EN) ou très élevé (CR) de disparition.
  • La catégorie Quasi menacée (NT) regroupe les espèces proches de remplir les seuils quantitatifs propres aux espèces menacées, et qui pourraient devenir menacées si des mesures spécifiques de conservation n’étaient pas prises.
  • La catégorie Préoccupation mineure (LC) rassemble les espèces qui présentent un faible risque de disparition de la région considérée.
  • La catégorie Données insuffisantes (DD) regroupe les espèces pour lesquelles les meilleures données disponibles sont insuffisantes pour déterminer directement ou indirectement leur risque de disparition.
  • La catégorie Non applicable (NA) correspond aux espèces pour lesquelles la méthodologie n’est pas applicable et qui ne sont donc pas soumises au processus d’évaluation (espèces ne présentant pas de populations ou très irrégulières).

Les listes rouges régionales sont validées par le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel et par la délégation de l’UICN en France.
Ces listes n’ont pas une portée réglementaire, mais sont une information scientifique pour l’évaluation des impacts et la définition de priorité de conservation.

Les connaissances actualisées ont permis l’élaboration des listes rouges régionales suivantes : flore vasculaire, lépidoptères papilionidés, odonates, amphibiens et reptiles.

Ces listes s’appliquent dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais.