Lutte contre le changement climatique

Les principales sources des gaz à effet de serre

Les principales sources des gaz à effet de serre
Le principal gaz à effet de serre naturel est la vapeur d’eau, présente en quantité variable en fonction de la température et de l’humidité de l’atmosphère. Les autres GES sont :

  • le gaz carbonique ou dioxyde de carbone (CO2), qui provient essentiellement de la combustion des énergies fossiles et de la déforestation ;
  • le méthane (CH4), qui a pour origine principale la digestion des ruminants, la culture du riz, les décharges d’ordures ménagères, les exploitations pétrolières et gazières ;
  • les halocarbures (HFC, PFC), qui sont des gaz réfrigérants utilisés dans les systèmes de climatisation et la production de froid. Ils ont servi également de gaz propulseurs des aérosols ;
  • le protoxyde d’azote ou oxyde nitreux (N2O), qui provient de l’utilisation des engrais azotés et de certains procédés chimiques ;
  • l’hexafluorure de soufre (SF6), utilisé dans les transformateurs électriques.

D’autres gaz jouent un rôle indirect sur l’effet de serre : ozone troposphérique (O3), dioxyde de soufre (SO2), oxydes d’azote (NOx) et composés organiques volatils (COV).
Tous ces gaz ont des pouvoirs réchauffants qui varient selon leur concentration et leur durée de vie dans l’atmosphère. Le pouvoir de réchauffement global (PRG) détermine pour chaque GES, en référence au CO2, l’effet du réchauffement qu’induirait une tonne d’émission sur cent ans. Les facteurs d’équivalence sont : 1 pour le CO2, 21 pour le CH4, 310 pour le N2O et des valeurs variables selon les composés fluorés, soit de 140 à 11 700 pour les hydrofluorocarbures (HFC), de 6 500 à 9 200 pour les PFC et 23 900 pour le SF6 [1].

Notes

[1Source : L’environnement en France, IFEN, 2006.

Vous êtes ici :