Biodiversité, milieux naturels et paysages

Les papillons de jour ou rhopalocères ? : une faune connue, assez diversifiée, mais très menacée

Bien que les invertébrés représentent certainement plus de 80 ?% de la faune, leur connaissance reste lacunaire, mis à part certains groupes comme les rhopalocères.

Au sein du Groupe Ornithologique Nord, un important travail de connaissance sur ce groupe est mené depuis 2002 pour établir un atlas de la présence et de la répartition de ces espèces. Sa parution est prévue pour 2008. Ce sont 125 observateurs qui prospectent l’ensemble du territoire régional (si l’on découpe la région selon un quadrillage de maille 10 ?x ?10 ?km, toutes les mailles ont fait l’objet d’observations, soit plus de 25 ?000 données enregistrées ? ; pour un quadrillage de maille 5 ?x ?5 ?km, 75 ?% du territoire est couvert. Chaque donnée est expertisée et validée.

Communiqué de presse au format DOC

L’Azuré porte-queue (Lampides boeticus),
un individu de seconde génération à Wavrans-sur-l’Aa.
Sur les 92 espèces connues historiquement dans la région, 72 ont été revues, soit 78 ?%. Sur ces 72 espèces, 11 sont exceptionnelles, 10 très rares, 11 rares, 9 assez rares, 6 peu communes, 11 assez communes et 14 communes. Aucune espèce ne peut être qualifiée de très commune.

Les 17 espèces qui peuvent être considérées comme disparues n’étaient pas forcément indigènes sur la région. La composition spécifique de la faune n’a donc pas forcément beaucoup changé. Par contre, l’état des populations s’avère inquiétant ? : les espèces classées de rares à exceptionnelles (46 ?%) sont représentées par des populations relictuelles et proches de l’extinction pour certaines d’entre elles.

Vous êtes ici :