Prévention des risques naturels et technologiques

Les inondations dans la vallée de la Hem en août 2006

Le bassin versant de la Hem s’étend des environs de Licques à la plaine maritime flamande, constituée du réseau des wateringues. Les crues de la Hem se produisent généralement pendant les mois d’octobre à février, sur des sols peu perméables, après des pluies longues ayant saturé les nappes dont l’effet tampon est alors faible à nul.

Toutefois, alors qu’aucune crue significative (supérieure à 12 m3/seconde) ne s’était jamais produite entre avril et août, un événement qu’on peut qualifier de rare, voire d’exceptionnel, est intervenu les 12 et 13 août 2006. Ainsi, 210 mm de pluie d’orage ont été relevés à la station de Guînes en moins de 36 heures, ce qui correspond au triple des précipitations normales d’un mois d’août complet. Après un mois de juillet 2006 particulièrement chaud, les sols sur le bassin de la Hem étaient secs. Les pluies ont fortement ruisselé et généré un débit estimé à 60 m3/s, valeur bien supérieure au maximum connu de 25 m3/s jusqu’alors sur la Hem, soit un temps de retour au moins centennal. Licques, Clerques et Polincove furent les communes les plus touchées avec 270 maisons inondées. Polincove, des voitures ont été piégées par les eaux ; à Licques, le camping a du être évacué en barque et 2 500 poulets d’élevage ont été noyés sous les eaux ; enfin à Clerques, un pont a été emporté par les eaux.

Pour réduire l’impact des crues, 23 communes sont mobilisées autour du projet de contrat de rivière de la Hem qui a parmi ses objectifs la préservation et la création de zones d’expansion des crues, la lutte contre les ruissellements, une meilleure gestion et adaptation des ouvrages hydrauliques, ainsi que le bon entretien de la rivière et des berges. Enfin, un plan de prévention des risques d’inondation est en cours d’élaboration. Il sera annexé aux documents d’urbanisme des communes après son approbation.