Energie, climat, aménagement et logement

Les autres bénéfices

, par Anne-lise Demeulenaere

20 juin 2017

Outre l’amélioration de la santé des habitants et de l’environnement, agir pour la qualité de l’air apporte d’autres bénéfices :

  • des économies d’énergie en optant, par exemple, pour un chauffage performant (labellisé flamme verte s’il fonctionne au bois) ou en modifiant son utilisation de la voiture individuelle (covoiturage…),
  • l’épanouissement des individus via la pratique sportive permise par les mobilités douces,
  • l’amélioration du cadre de vie,
  • la préservation de la biodiversité car la diminution du recours aux pesticides améliore la qualité de l’eau,
  • des économies financières liées notamment aux économies d’énergie réalisées…

PNG - 60.3 ko

La pollution de l’air devient une préoccupation majeure depuis quelques décennies, il s’agit d’une thématique rejoignant les préoccupations plus globales du développement durable et de la transition énergétique visant notamment à fournir à tous un cadre de vie sain.
Un enjeu tout particulier consiste à connecter les problématiques de la qualité de l’air à celles relatives au climat et à l’énergie. Cet enjeu a récemment été confirmé à l’échelle nationale avec la loi Transition énergétique promulguée durant l’été 2015. Elle demande à toutes les intercommunalités de plus de 20 000 habitants d’élaborer un plan climat-air-énergie territorial pour lutter contre le changement climatique et la pollution de l’air en 2017.