Prévention des risques

Les acteurs partenaires du SPC Artois-Picardie

, par Administrateur EN

De nombreuses structures sont impliquées dans la prévision des crues en France. Le SCHAPI, Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations, a été créé en 2003 dans le but d’encadrer scientifiquement et techniquement les SPC, et de leur servir d’appui pour les bassins à réactions rapides et dans les cas particuliers d’orages cévenols. Il est directement rattaché au Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer, le MEDDE. Basé à Toulouse, sur le site de la météopôle, il joue le rôle de charnière entre la prévision météorologique en terme de précipitation fournie par Météo-France, et les 22 services locaux de prévision des crues.

Une des missions du SPC vise à appuyer les collectivités locales souhaitant mettre en place un dispositif de surveillance pour les cours d’eau sur lesquels l’Etat n’exerce pas de surveillance opérationnelle. En particulier, le SPC a de nombreux échanges avec le SYMSAGEL, Syndicat Mixte Pour le SAGE de la Lys, gestionnaire de stations hydrométriques et pluviométriques sur le bassin de la Lys et de ses affluents.
Les rapports sont également nombreux avec les gestionnaires d’ouvrages :

-  Le SMBC, Service Maritime des ports de Boulogne-sur-mer et Calais, essentiellement pour le barrage Marguet sur la Liane.

-  Le Service Régional de la Navigation du Nord-Pas de Calais, pour les écluses et barrages sur la Sambre, et pour le contrôle des niveaux de l’Aa canalisée. Pour ce qui concerne les canaux navigables de la région des Wateringues (région correspondant à l’ancien estuaire de l’Aa et délimitée approximativement par le triangle Calais, Dunkerque et Saint Omer, l’Institution Interdépartementale des Wateringues (IIW) fournit aussi des données en temps réel sur les niveaux.

-  Le Syndicat Mixte du Parc Départemental du Val Joly, pour le barrage du Val Joly, sur la commune d’Eppe Sauvage.

-  La Direction Départementale de l’Equipement (DDE) de la Somme, Service Maritime et de la Navigation, pour les ouvrages hydrauliques sur la Somme.

Le SPC travaille également pour le bassin de la Somme en étroite collaboration avec la DIREN Picardie, maître d’ouvrage du réseau actuel de mesures sur les affluents de la Somme, et bientôt des stations ultrasons construites sous maîtrise d’ouvrage de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie, situées sur la Somme. Le Syndicat Mixte pour le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux du Boulonnais (SYMSAGEB) gère certaines stations hydrométriques et pluviométriques sur la Liane et ses affluents.

Pour les périodes estivales où le manque d’eau prend souvent le pas sur les aspects inondation, le service d’hydrométrie de la DIREN Nord-Pas de Calais assure le suivi des bassins et diffuse les informations notamment grâce au site sécheresse.

Enfin, dans le cadre de travaux menés au sein de la Commission Internationale de l’Escaut, des échanges sont amorcés pour mieux connaître les missions respectives des organismes intervenant dans la surveillance des cours d’eau, de part et d’autre de la frontière avec la Belgique. Des échanges se mettent en place aussi bien avec la région wallone que la région flamande.