Sols et sous-sols

Le référentiel géochimique des sols du Nord - Pas-de-Calais

Le référentiel géochimique du Nord - Pas-de-Calais a été réalisé par l’Institut national pour la recherche agronomique (INRA) [1], l’Institut supérieur d’agriculture de Lille (ISA), le laboratoire « Sols et environnement » de l’université de Lille et la Direction régionale de l’agriculture et de la forêt (DRAF).

Ce référentiel est une estimation des concentrations en éléments en traces potentiellement toxiques dans les principaux types de sols agricoles et forestiers de la région. Il fournit les teneurs pour différents éléments : antimoine, arsenic, bismuth, cadmium, cobalt, chrome, cuivre, étain, manganèse, mercure, molybdène, nickel, plomb, sélénium, titane, vanadium, zinc.

Les concentrations des éléments en traces dans les sols résultent de processus géologiques et pédologiques auxquels s’ajoutent des contaminations diffuses et ponctuelles liées aux activités humaines. Le référentiel constitue donc à la fois un outil d’évaluation de la contamination des sols par les éléments en traces et de définition des objectifs de décontamination. La connaissance du fond géochimique naturel (ou bruit de fond) permet en effet d’estimer l’ampleur des apports anthropiques. C’est une base de référence pour demander aux responsables de ces apports de procéder aux études ou aux travaux de réhabilitation nécessaires.

Pour chaque type de sols de la région, le référentiel est constitué d’une part d’un catalogue régional informatisé donnant les caractéristiques physico-chimiques et les teneurs en éléments en traces, d’autre part d’une banque d’échantillons des horizons pédologiques. Il donne également des valeurs de référence pour la dépollution des sols. Enfin, ce travail est aussi le moyen de mieux comprendre les lois scientifiques régissant la distribution spatiale des teneurs en éléments en traces dans les sols de la région.

Notes

[1- Centre d’Arras et d’Orléans.

Vous êtes ici :