Industrie

La montée du tertiaire

Le Nord - Pas-de-Calais n’échappe pas, comme toutes les autres régions françaises, à la croissance de l’emploi tertiaire. En 1999, celui-ci représentait 63 % des emplois régionaux, plaçant la région trois points en dessous de la moyenne nationale. Fin 2006, les emplois régionaux du tertiaire représentent 68 % des emplois salariés à seulement deux points de la moyenne nationale. Entre 1999 et 2006, le tertiaire de la région a gagné 91 000 emplois soit une augmentation de 2,11 % par an en moyenne contre 2,0 % au niveau national, mais 2,3 % sur la France hors Âle-de-France.

C’est surtout l’agglomération lilloise qui en profite. Alors qu’en 1989, un tiers des emplois lillois provenait de l’industrie, cette activité ne représentait plus qu’un emploi sur huit en 2005. La région occupe une place de premier rang au niveau mondial pour la vente par correspondance et de deuxième rang au niveau national pour les centres d’appel.

En fait, la frontière entre industrie et services tend à disparaître. Les technologies de l’information et de la communication, la logistique sont bien des « services », mais ils font appel à des processus industriels. De plus, la croissance des services est alimentée par un phénomène d’externalisation de certaines fonctions non stratégiques des entreprises, comme le transport, l’informatique, la restauration, l’accueil téléphonique, etc.

L’emploi industriel recule, mais industrie et services aux entreprises, pris conjointement, créent de l’emploi (+ 8 % sur dix ans). Parmi les secteurs les plus dynamiques, on peut notamment citer : l’ingénierie et les essais, les centres d’appels, les activités de nettoyage (+ 2 500 emplois chacun entre 2000 et 2005), les activités informatiques (+ 500 emplois) ou encore les services annexes à la production.