Espace presse

L’Etat et l’Anah accélèrent la rénovation énergétique de l’habitat dans la région Nord-Pas-de-Calais Picardie

, par Administrateur EN

L’État et l’Anah ont décidé d’un renforcement du programme de rénovation énergétique de l’habitat, "Habiter Mieux", déployé dans les régions depuis 2011. Comme annoncé le 3 mars dernier par la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la mer et la Ministre du Logement et de l’Habitat durable, le nouvel objectif du programme a été porté de 50 000 à 70 000 logements rénovés au niveau national, dès 2016.

Cette augmentation de 40% des objectifs permettra d’intensifier la lutte contre la précarité énergétique, en cohérence avec les objectifs fixés par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Le Conseil d’Administration de l’Anah a voté à l’unanimité l’augmentation de son budget d’intervention à hauteur de 164 millions d’euros ; auxquels s’ajoute une augmentation des crédits du Fonds d’aide à la rénovation thermique (Fart) de 40 millions d’euros. Le budget d’intervention de l’Agence est désormais porté à 701 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 140 millions du Fonds d’aide à la rénovation thermique.

La dotation dont dispose la région Nord Pas-de-Calais Picardie s’élève désormais à 64,2 millions d’Euros auxquels s’ajoutent 14,2 millions d’euros de FART. Ces moyens, en hausse de près de 40%, viennent d’être répartis par le préfet entre les différents territoires de la région. Ils doivent permettre la rénovation énergétique de 7 500 logements dans l’année. En 2015, 4 450 propriétaires ont pu bénéficier du programme Habiter Mieux dans la région.

Cette accélération de la rénovation énergétique sera poursuivie en 2017. L’effort de l’État et de l’Anah s’inscrit donc la durée, et fait appel à la mobilisation de l’ensemble des acteurs qui conduisent au quotidien les politiques d’intervention sur le parc de logements privés : collectivités territoriales, services de l’État, opérateurs d’ingénierie, points et espaces d’information.

Ce levier d’action en matière de lutte contre la précarité énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre a aussi pour objectif d’augmenter le pouvoir d’achat des ménages modestes auxquels il est destiné. C’est en effet, en moyenne, un gain de performance énergétique de 40% qui est constaté après travaux.

Il a également des impacts économiques importants sur le tissu des entreprises et de l’artisanat. Chaque logement traité représente un montant moyen de travaux de 22 000 € HT. Ces retombées sont souvent locales puisque dans la moitié des chantiers, au moins une entreprise de la commune est intervenue.

Un grand nombre de point de rénovation info-service est implanté à travers le territoire régional. Les particuliers qui souhaitent effectuer les travaux de rénovation énergétique dans leur logement, pour toutes informations,peuvent contacter le point rénovation info service (PRIS) le plus proche au 0 808 800 700

Vous êtes ici :