Agriculture et pêche

Des activités qui ne doivent pas faire oublier une entité majeure : le milieu marin

Le milieu marin régional, de par la richesse de sa biodiversité (habitats rares et fragiles, espèces protégées comme les mammifères marins ou les oiseaux de mer), doit être protégé. Comme au plan national, les différents usages qui en sont faits représentent des menaces car ils se font souvent concurrence en termes d’occupation de l’espace ou d’exploitation des ressources.

Face aux intérêts divergents auxquels est confronté le milieu marin, les politiques publiques ont d’abord mis en place des politiques sectorielles, mais celles-ci se sont heurtées aux conflits d’usage. Elles se tournent maintenant vers des approches plus intégrées, dans un cadre d’action international et européen.

Le plan d’action pour la mer de la stratégie nationale pour la biodiversité a ainsi conduit à créer le statut de parc naturel marin, pour disposer d’un outil de protection qui permette une approche intégrée des objectifs de protection de la nature et de développement durable des activités humaines. Ce plan a mis en avant la nécessité de développer rapidement le réseau français d’aires marines protégées et retenu le principe de s’appuyer en priorité sur deux objectifs : mettre en place Natura 2000 en mer et créer une dizaine de parcs naturels marins d’ici 2012.

Pour le Nord - Pas-de-Calais, la désignation de six sites Natura 2000 en mer doit être effective en 2008 et un projet de parc naturel marin est à l’étude sur les trois estuaires Somme - Authie - Canche [1]

Notes

[1- Source : Stratégie nationale pour la création d’aires marines protégées, août 2007, Comité national de concertation sur les aires marines protégées.

Vous êtes ici :