Agriculture et pêche

Définitions

Battance : phénomène résultant de l’action des eaux de pluie sur les agrégats du sol. Ces derniers sont détruits et dispersés sous l’action de l’eau, provoquant un litage qui, lors de la dessiccation, provoque une croûte. La terre est dite « glacée ». L’eau ne pouvant s’infiltrer, le ruissellement emporte les particules de terre à l’origine du phénomène érosif.

Biomasse : quantité totale de poissons du stock (exprimée en poids).

Biomasse de précaution (Bpa) : on dit qu’il y a sur­exploitation quand la biomasse de reproducteurs est inférieure à la biomasse de précaution.

Cultures intermédiaires : les cultures intermédiaires pièges à nitrates (Cipan) ont pour rôle d’épuiser le sol en nitrates avant la période hivernale durant laquelle se produisent le drainage et la lixiviation des nitrates vers les nappes. Les Cipan vont ensuite restituer ne partie de l’azote piégé dans la plante à la culture suivante après leur enfouissement et leur décomposition dans le sol (exemples de Cipan : moutarde blanche, radis fourrager, seigle, raygrass d’Italie, avoine).

Exploitation professionnelle : exploitation d’une taille économique supérieure ou égale à 12 équivalent-hectares de blé (soit 8 UDE) et occupant au moins l’équivalent d’une personne à trois quarts de temps.
Marge brute standard, MBS : indicateur déterminant la taille économique des exploitations, exprimé en unités de dimension européenne (UDE).

Pesticides : les pesticides (étymologiquement « tueurs de fléaux ») sont des produits obtenus le plus souvent par synthèse chimique, dont les propriétés toxiques permettent de lutter contre les organismes nuisibles. D’un point de vue réglementaire, on distingue les pesticides utilisés principalement pour la protection des végétaux que l’on appelle produits phyto-pharmaceutiques (directive 91/414/CE) ou plus communément produits phytosanitaires, des autres que l’on appelle biocides (définis notamment dans la directive 98/8/CE). Par exemple, un insecticide sera un produit phytosanitaire s’il est utilisé sur du blé mais un biocide lors qu’il est utilisé sur du bois de charpentes. Sous l’angle des résidus retrouvés dans les eaux lors des contrôles sanitaires ou de la surveillance environnementale de la qualité des eaux, il s’agit du paramètre pesticides qui inclut tous les produits permettant de lutter contre les organismes nuisibles, qu’ils soient utilisés en agriculture ou non. Les substances actives (molécules) constituent le principe actif des produits. Celles utilisées en agriculture sont au nombre de 800 environ (dont environ 400 utilisées en France) et entrent dans la composition de plus de 6 000 produits. Ceux-ci bénéficient d’une autorisation de mise sur le marché.