Les déchets ménagers et assimilés

Traitement des déchets ménagers

Dernier ajout : 12 septembre.

En 2009, encore 45 % des déchets ménagers de Picardie sont stockés et 47 % non valorisés, mais avec une tendance à la baisse avec plus des trois quart en 1999. En effet, les modes et équipements de collecte et les équipements de traitement ont connu une forte évolution en 10 ans :

  • dans l’Aisne, les parts des déchets stockés et non valorisés sont importantes au vu des objectifs de référence, du fait du traitement par stockage (notamment Écocentre de la Tuillerie) et de l’absence de valorisation thermique (aucun incinérateur),
  • dans l’Oise, la part des matières non valorisées en 2009 est la plus faible de la région. Elle s’explique par une part importante des matières recyclées ou compostées, mais aussi par le centre de valorisation énergétique de Villers-Saint-Paul (incinérateur avec valorisation thermique) et les unités de compostage,
  • dans la Somme, près de la moitié des déchets n’est pas valorisée. Le traitement organique est un volet important pour la valorisation (dont l’unité de méthanisation d’Amiens et des unités de compostage), mais les refus de tri semblent importants, puisque seuls les 2/3 sont valorisés en tant que compost.

Une meilleure adéquation entre le tri effectué par les ménages, les dispositifs de collecte et de traitement s’avère indispensable afin de garantir un meilleur rendement de recyclage dans les centres de tri et dans les centres de traitement organiques.

  • Destination des déchets ménagers après collecte et transfert

    Source : tableau de bord des déchets ménagers en Picardie - chiffres 2009

  • taux de valorisation des déchets ménagers après collecte

    Source : tableau de bord des déchets ménagers en Picardie - chiffres 2009