Calaisis

Synthèse des enjeux au regard de l’environnement

Dernier ajout : 3 mai.

Le territoire est un carrefour de transports d’envergure nationale, en particulier pour le transport de voyageurs, grâce à la présence de plusieurs infrastructures lourdes : le tunnel sous la Manche permet de rejoindre l’Angleterre, notamment à grande vitesse via l’Eurostar pour Londres, le port de Calais accueille des liaisons maritimes vers Douvres, les autoroutes A16 et A26, et l’aéroport de Calais-Marck.

La spécialisation logistique? du Calaisis génère de nouvelles opportunités de développement économique. Mais ces der­nières doivent être conciliées avec le respect du patrimoine environnemental et des aménités offertes par le littoral, ce qui nécessite une gestion coordonnée de l’aménagement économique du territoire.
Les contrastes socio-économiques internes à l’espace sont marqués. L’indice de déveIoppement humain (IDH4) est plus favorable dans le secteur péri-urbain et rural situé autour de Calais, que dans le coeur de l’agglomération notamment.
Le Calaisis a récemment amorcé sa tertiarisation et se carac­térise désormais par une proportion de services supérieure à la moyenne régionale : 74,8 % des emplois sont recensés dans le tertiaire, soient 2 points de plus qu’en région.

Dans le Calaisis, le rythme d’artificialisation est important, il existe donc un enjeu de gestion optimisée de l’occupation des sols. Cet enjeu est d’autant plus important que le Calai­sis a hérité de son passé industriel des friches d’activités, qui constituent un gisement foncier en renouvellement urbain, dont la mobilisation pourrait se substituer à l’ex­tension urbaine. De plus, l’extension de la ville en zones périurbaines peu denses au détriment des coeurs d’agglo­mérations (qui ont tendance à perdre de la population, et à se paupériser) interroge les modalités d’organisation du territoire.

Dans le domaine de la gestion de l’eau, les enjeux sont forts dans le Calaisis :
- La vulnérabilité des aquifères est forte sur le secteur, induisant un risque important pour les nappes. La nappe de la craie présente d’ailleurs un mauvais état lié à la présence de pesticides ;
- Les zones humides sont très présentes sur le territoire, à hauteur de 44 % de la surface du Calaisis ;
- L’ensemble des cours d’eau et le lac d’Ardres présentent une mauvaise qualité écologique et chimique. Par ailleurs, les eaux côtières au droit de Calais présentent un mauvais état chimique ;
- Les phénomènes de ruissellement répertoriés en aval des collines situées au sud du territoire, et les difficultés d’éva­cuation des wateringues génèrent un risque inondation. Certains secteurs du Calaisis sont également fortement tou­chés par un risque de submersion marine, qui devrait se renforcer avec le changement climatique. Le territoire est donc pour plusieurs aspects vulnérable aux modifications engendrées par les changements climatiques.

Le Calaisis présente une importante richesse écologique caractérisée par une diversité de milieux écologiques pré­sentant une valeur patrimoniale. La préservation des pay­sages, de leur diversité, et de la qualité du bâti, repré­sentent également des enjeux forts.

  • Carte de synthèse des principaux enjeux du Calaisis