Terre des Deux Caps

Sols

Dernier ajout : 3 mai.

Synthèse des pressions régionales exercées sur les sols Des enjeux de gestion des sols principalement liés au recul du trait de côte et à une faible densité des zones urbanisées.

S1Le niveau d’artificialisation de la Terre des Deux Caps est plus faible que la moyenne régionale. En effet, 13,8 % de son territoire sont artificialisés, contre 16,47 % pour le Nord Pas-de-Calais, un chiffre qui traduit le caractère rural du territoire. Par ailleurs, le rythme d’artificialisation est faible : environ 13 ha/an, soient 0,07 % de ses surfaces par an, pour une moyenne régionale de 0,14 %.

Toutefois, la gestion optimisée des sols demeure un enjeu pour le territoire en raison de la faible densité de logements par hectare en comparaison du Nord Pas-de-Calais (15 logements/ha contre 23 pour la région) ; cette configuration est certes assez classique pour un territoire rural, mais la reconduction de cette faible densité pour les constructions nouvelles implique un risque de surconsommation foncière.

S3La maîtrise des risques de mouvement de sols est un sujet majeur. Le trait de côte recule sensiblement sur le secteur, avec l’érosion la plus importante constatée sur le littoral du Nord Pas-de-Calais. L’érosion des falaises est une constante forte sur ce territoire. Des cavités liées à l’exploitation ancienne de la craie ainsi que des aléas miniers perdurent sur le territoire.

S4À l’intérieur des terres, plusieurs secteurs sont par ailleurs concernés par les risques d’érosion des sols agricoles et de ruissellements associés.

Enfin, il n’existe qu’un site pollué ou potentiellement pollué recensé sur le territoire [1].

[1BASOL

  • Une artificialisation limitée mais diffuse
  • Des sols et sous-sols à surveiller