La filière de traitement de déchets en région : diminution des quantités traitées ; taux de valorisation important

Dernier ajout : 10 juillet 2013.

En 2012, le tonnage de déchets admis sur les sites de traitement du Nord Pas-de-Calais s’élève à 6,4 millions. Les deux-tiers des déchets ont été valorisés.

Les 6,4 millions de tonnes de déchets admis pour traitement dans les 138 sites de la région, toutes origines confondues, se répartissent en 88,2 % de déchets non dangereux (5,65 millions de tonnes) et 11,8 % de déchets dangereux (0,75 millions de tonnes).

Entre 2011 et 2012, on observe une diminution de 13 % pour les déchets non dangereux et de 14 % pour les déchets dangereux : en 2011, 7,37 millions de tonnes de déchets avaient été admises pour traitement (respectivement 6,50 millions de tonnes et 0,875 millions de tonnes).

À noter qu’en 2012, 94,5 % du gisement de déchets non dangereux est traité dans la région du lieu d’implantation de l’établissement. Ce taux important de déchets non dangereux traités dans la région tient au respect du principe de proximité dans le traitement de ces déchets concernant notamment les déchets ménagers et assimilés (cf. illustration ci-contre).

En revanche, seulement 37 % du gisement de déchets dangereux traités sont issus de la région.
La répartition des modes de traitement des déchets traités dans la région (tous déchets confondus) en 2012 révèle que :
- 34 % d’entre eux font l’objet d’une valorisation matière ;
- 16 % font l’objet d’une valorisation énergétique ;
- 19 % font l’objet d’un regroupement et prétraitement avant valorisation.

Cela représente un taux de valorisation global des déchets de 69 % (contre 64 % au national en 2010), soit 4 425 650 tonnes de déchets valorisés en lieu et place de ressources naturelles prélevées.

Le taux d’élimination global des déchets est donc de 31%, réparti ainsi :
- 25 % en décharge ;
- 2 % en prétraitement avant élimination ;
- 4 % en traitements thermique, biologique ou physico-chimique (cf. graphique « Répartition des modes de traitement » page 79).

Zoom1

Deux grandes filières de traitement de déchets :
- La valorisation : toute opération dont le résultat principal permet au déchet de servir à des fins utiles en remplaçant d’autres matières. La réutilisation et le recyclage sont des formes de valorisation.
- L’élimination : toute opération de traitement qui n’est pas de la valorisation.

Zoom2

L’industrie du déchet, un secteur en croissance :
Avec 9 500 emplois en 2011, l’activité est proportionnellement plus représentée en région qu’au niveau national (Direecte).
Depuis 2008, le secteur a créé 8,3 % de postes
supplémentaires. Deux postes salariés verts sur trois en région relèvent de la collecte, du traitement et de l’élimination des déchets.

Zoom3

Le saviez-vous ? Les déchets produits dans la
région ne sont pas forcément traités dans la
région,
notamment lorsque la filière de traitement du déchet concerné n’existe pas.
Les sites de traitements de déchets traitent de manière privilégiée les déchets provenant de la région, mais ils peuvent également traiter des déchets provenant d’autres régions voire d’autres pays. Ainsi 88 % des 6,405 Mt de déchets traités dans la région en 2012 sont produits dans la région (5,615 Mt).

  • La quantité de déchets dangereux et non dangereux traités en région diminue depuis 2010, mais le taux de valorisation ne progresse pas

    Évolution de la quantité de déchets dangereux et non dangereux traités en région, leurs origines géographiques et la part valorisée.
    Source : DREAL - registre des émissions polluantes et des déchets pour les années 2009, 2010, 2011 et 2012.

  • Provenance des déchets traités en région (chiffres de 2012, en tonnes)

    6 405 kt de déchets traités en Nord Pas-de-Calais en 2012, dont 88 % sont produits en région

  • Répartition des modes de traitement des déchets selon les tonnages traités dans la région NPdC en 2012 (%)

    Source : registre des émissions polluantes et des déchets pour l’année 2012