Diagnostic

Étalement urbain et consommation d’espaces

Dernier ajout : 13 septembre.

Les espaces urbanisés représentent environ 189 107 ha en 2008, soient 9,8 % du territoire [1], contre 72 % de surfaces agricoles et 18 % de surfaces forestières et naturelles.

La Picardie est marquée par des phénomènes de périurbanisation?. La périurbanisation se manifeste par la multiplication des pavillons, parfois regroupés en lotissements et souvent situés en limite des bourgs et hameaux, favorisant l’étalement urbain.

61 % des 46 000 logements picards construits entre 2001 et 2008 l’ont été en dehors de la tache urbaine. Les surfaces des logements construits hors tâche urbaine étant plus importantes que ceux construits dans cette tâche, 79% des surfaces des parcelles des logements construits sur cette période l’ont été hors tâche urbaine. À noter que les constructions résidentielles isariennes se font relativement plus souvent dans la tache urbaine (département plus urbanisé) que dans les autres [2].

Ainsi, l’étalement urbain hors de la tache urbaine (pour le logement ou les activités) conduit à une forte consommation d’espaces en priorité agricoles et dans une moindre mesure d’espaces naturels et forestiers : mitage de l’espace, contrainte au développement des exploitations agricoles, atteinte aux paysages non protégés et aux fonctionnalités écologiques (cf. chapitre "paysage et cadre de vie"). Cet étalement génère une densité moindre et une dispersion de l’habitat peu favorable aux réseaux de transports en commun.

Entre 2003 et fin 2008, les communes s’étant le plus fortement urbanisées pour l’habitat se concentrent en dehors des aires urbaines (découpage 1999) [3].

Le risque global sur l’environnement dû à la pression foncière est également sensible sur la frange littorale en Picardie maritime. Les pratiques liées au tourisme peuvent également constituer des atteintes au cadre de vie : déplacements en voiture, élargissement des réseaux aux abords des lieux touristiques et développement des résidences secondaires. Le plan d’action engagé en 2002 pour l’obtention du label grand site de France Baie de Somme en 2011, le projet de parc naturel régional Picardie maritime et les documents d’urbanisme sont des outils pour répondre à ces enjeux notamment.

[1MAJIC, par CETE NP DREAL, 2011

[2CETE NP, 2011-2012 pour la DREAL

[3CETE NP (2011)

  • Logements construits hors de la tache urbaine de 2001 à 2008 et surface urbanisée correspondante
    • TU / tache urbaine : définitions et calculs DREAL GCGE (tampon de 30 m - méthode dite de la dilatation érosion)
    • Surface des parcelles d’assise des logements construits (pour la lisibilité du graphique, l’unité retenue est 1000 m²)
      Source : fichiers MAJIC
      Producteurs : DREAL / CETE NP
  • Évolution de l’occupation des sols entre 2000 et 2006

    Source : union européenne - SOeS, CORINE Land Cover 2006

  • Communes s’étant le plus fortement urbanisées pour l’habitat sur la période 2003-2009

    Sources : IGN-BD Carto, DGFIP fichiers fonciers 2009
    Retraitement CETE Nord-Picardie
    Cartographie RDT/CC