Flandre - Dunkerque

Enjeux transversaux de développement durable

Dernier ajout : 3 mai.

Le territoire Flandre-Dunkerque est confronté à un repli démographique du coeur de l’agglomération au profit des zones péri-urbaines, et ce de manière plus accentuée que pour les territoires voisins.
La reconversion de son tissu productif et la baisse conséquente du nombre d’emplois dans l’industrie et l’énergie expliquent en partie les profondes mutations du territoire (perte de population, avec en particulier une diminution du nombre de jeunes).

Globalement, le territoire Flandre-Dunkerque présente un profil social comparable à celui du Nord Pas-de-Calais. Les contrastes internes à ce territoire sont toutefois marqués. Des disparités existent à plusieurs échelles :
- d’une part entre le Sud du territoire et la zone littorale urbanisée et industrielle où les revenus médians sont comparables à la moyenne régionale. Les revenus médians sont ainsi particulièrement élevés à proximité de Bergues et dans l’arrière-pays de Dunkerque, supérieurs à 19 000 € par unité de consommation. On observe globalement le même phé­nomène pour l’Indice de Développement Humain IDH4.
- d’autre part, au coeur de l’agglomération dunkerquoise où des quartiers aisés et des quartiers en difficulté se côtoient.

En matière de santé, l’indice comparatif de mortalité est supérieur à la moyenne française : avec un ICM de 134,9 pour les hommes et 122,6 pour les femmes, le secteur présente une mortalité corrigée des effets d’âge supérieure de 34,9 % pour les hommes et 22,6 % pour les femmes à celle observée en France métropolitaine (où l’ICM est de 100 par définition) [1]. L’enjeu de santé est particulièrement fort sur ce territoire. Or l’importance de ce qu’on appelle les déterminants économiques, sociaux, culturels et environnementaux, est primordiale (cf. chapitre Santé, sur les enjeux sanitaires en lien avec l’environnement). Les questions de santé environnement posent des problèmes sou­vent complexes car multifactoriels. Néanmoins, la préservation de la santé et la qualité de l’environnement sont intimement liées : un environnement de qualité contribue à préserver voire améliorer la santé.

Un enjeu de développement porte sur la position de la Flandre au sein de cet espace, à mi chemin entre le littoral et la métropole lilloise, en relation avec la Flandre belge. Les mouvements migratoires ont pu, au cours des dernières décennies, renforcer le caractère résidentiel de ce territoire, avec une attraction croissante vis-à-vis de la métropole lilloise. L’attractivité de Dunkerque notamment pour les ménages est un enjeu pour endiguer cette périurbanisation? et les déplacements associés.

Une gestion et une gouvernance solidaire de l’eau sont à assurer et à pérenniser sur le bassin comprenant les coteaux, le marais Audomarois, le canal et les wateringues. Cette gouvernance doit permettre d’optimiser la gestion de l’eau en fonction des différents rôles de la zone (biodiversité, tamponnement hydraulique, évacuation à la mer, gestion des risques, prélèvements d’eau, navigation, réduction de la vulnérabilité au changement climatique, etc.)

Opportunités économiques

Le territoire est desservi par :
- L’axe autoroutier littoral A16-E40 qui le relie à la Belgique ;
- L’A25 qui le relie à la métropole lilloise ;
- Des liaisons ferrées TGV vers Paris et TERGV vers Lille ;
- Un canal à grand gabarit vers Valenciennes.

En matière d’emploi, parmi les équipements structurants de l’espace dunkerquois, le complexe industrialo-portuaire joue un rôle primordial par ses qualités de 3ème port de marchandises français (près de 44 millions de tonnes traitées) et de 7ème du range nord européen qui s’étend du Havre à Hambourg. Son environnement proche concentre également un nombre important d’entreprises métallurgiques, énergétiques et logistiques.

Sur la zone d’emploi du territoire Flandre-Dunkerque, l’emploi se répartit en 94 % de salariés (22 % dans l’industrie, 6 % dans la construction, 34 % dans le tertiaire marchand et 31 % dans le tertiaire non marchand) et 6 % de non salariés.
L’industrie reste toujours largement plus présente que dans le reste de la région et continue de donner le ton à l’économie territoriale grâce :
- Au complexe industrialo-portuaire ;
- Aux activités dans les secteurs de la métallurgie, de la production énergétique (le territoire Flandre-Dunkerque est l’un des deux terri­toires régionaux accueillant le plus d’emplois dans ce secteur [2]), de la chimie, de la maintenance industrielle et de la logistique?.

L’industrie sur la zone d’emploi du territoire représente un quart des emplois locaux, et plus 20 % des emplois régionaux dans ce domaine (45 % des emplois régionaux de la métallurgie). Le tertiaire marchand est en revanche moins développé que le moyenne régionale.

Le territoire possède d’autres atouts :
- La dynamique de réseau (gouvernance) ;
- La filière maintenance industrielle et services à l’industrie ;
- Innocold, institut technologique du froid, pionnier en France, membre du Pôle d’excellence régional « Énergie 2020 » ;
- La reconnaissance par le Ministère de l’Ecologie, du Déve­loppement Durable et de l’Energie, du port de Dunkerque en tant que plateforme économique spécifique pouvant bénéficier d’aménagement des règles relatives à l’élaboration des Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT?). Cette recon­naissance signifie concrètement que le port de Dunkerque bé­néficie d’une certaine flexibilité pour se développer, malgré la présence d’installations présentant des risques technologiques.

Par ailleurs, le territoire Flandre-Dunkerque bénéficie de plusieurs opportunités, dont certaines concilient économie et écologie :
- Affirmation du territoire comme territoire industriel et respectueux de l’environnement, avec notamment ECOPAL (association réunissant 200 entreprises qui souhaitent développer leurs synergies dans le do­maine du développement durable : collecte des déchets, réutilisation des flux perdus, etc.) ou encore le Schéma Directeur du Patrimoine Naturel du Grand Port Maritime de Dunkerque ;
- Développement d’activités liées aux énergies propres (biocarbu­rants, éolien…) et au gaz avec le soutien du Pôle d’excellence régional « Énergie 2020 ». Le potentiel éolien offshore et continental est avéré, la houle, les marées ou courants côtiers sont également des sources d’énergie à explorer. Le potentiel d’énergie et de chaleur fatales des industries est récupérable et valorisable de différentes manières (ré­seau de chaleur, etc.). Le développement de la fibre optique en cours est également un atout de taille pour utiliser au mieux ces productions d’énergie.
- Développement d’activités liées à l’environnement, aux flux logis­tiques et aux risques industriels ;
- Développement possible d’activités et de compétences connexes au projet de terminal méthanier (distribution de Gaz Naturel Liquéfié) ;
- Offre touristique cohérente et de qualité : les milieux naturels et pay­sages particuliers de Flandre, couplés aux productions agricoles locales et aux savoirs-faire culinaires ou artisanaux sont autant d’atouts touris­tiques qui peuvent être valorisés ;
- Coopération métropolitaine transfrontalière au travers du Groupe­ment Européen de Coopération Territoriale (GECT).
Les activités économiques liées à la préservation et la prise en compte de l’environnement (gestion des déchets, transition éner­gétique, par exemple) sont susceptibles de créer de nombreux emplois et opportunités.

D’ailleurs, le territoire Flandre-Dunkerque bénéficie d’un taux assez important en région de postes salariés dans les métiers de l’économie verdissante? (20 523 emplois, soient 23,7 % pour une moyenne régionale de 18,2 %) et de 1 226 emplois dans l’économie verte [3].

L’amélioration de l’environnement est également un facteur d’amélioration de cadre de vie, et de renforcement de l’attrac­tivité du territoire. [4] [5]

[1INSEE et ORS

[2CCIR

[3INSEE - chiffres 2010

[4Les espaces du Nord Pas-de-Calais – Diagnostic et dynamiques – Tome 2 Manuels thématiques – INSEE 2014

[5Trajectoire socio-économique de la zone d’emploi de Dunkerque – Direccte Nord Pas-de-Calais – Dé­cembre 2014

  • Disparité géographique des revenus
  • L’indice comparatif de mortalité
  • La dune du Perroquet

    photo : B. Toussaint