Lens - Liévin - Hénin - Carvin

Enjeux transversaux de développement durable

Dernier ajout : 14 octobre 2015.

Les enjeux de santé sont très marqués sur ce secteur où les bilans sanitaires et sociaux démontrent la fragilité de la population.

Les indicateurs liés au développement humain (revenus, éducation, santé) sont nettement inférieurs pour une grande partie de ce territoire à la moyenne régionale, et confirment la fragilité sociale de l’espace Lens-Liévin-Hénin-Carvin. Ce constat résulte en partie du passé industriel lié aux exploitations houillères : en témoigne la surmortalité qu’a connu la population masculine sur le territoire, avec une place prépondérante parmi les personnes âgées des veuves de mineurs.
Avec un indice comparatif de mortalité (ICM) de 146,7 pour les hommes et 127,9 pour les femmes, le secteur présente une mortalité corrigée des effets d’âge supérieure de 46,7 % pour les hommes et 27,9 % pour les femmes à celle observée en France métropolitaine (où l’ICM est de 100 par définition).
La fragilité sociale semble se reproduire de génération en génération avec, aujourd’hui encore, des difficultés d’insertion professionnelle, des parcours éducatifs plus courts et des comportements sanitaires à risque.
L’indice de développement humain des communes du territoire (IDH-4) est inférieur ou très inférieur à la moyenne régionale sauf pour les communes situées au Sud à la frontière de l’espace Arrageois et au Nord à la frontière de l’espace lillois, où il est au contraire très supérieur à la moyenne régionale.
En matière de santé, l’importance de ce qu’on appelle les déterminants économiques, sociaux, culturels et environnementaux, est primordiale (cf. chapitre Santé, sur les enjeux sanitaires en lien avec l’environnement). Les questions de santé environnement posent des problèmes souvent complexes car multifactoriels. Néanmoins, la préservation de la santé et la qualité de l’environnement sont intimement liées : un environnement de qualité contribue à préserver voire améliorer la santé.

Le territoire de Lens-Liévin-Henin-Carvin est le territoire de l’ex-bassin minier le plus intégré à l’aire métropolitaine de Lille. Probablement, la dynamique de création d’emplois constatée ces dernières années trouve-t-elle une explication dans cet ancrage. En effet, ce territoire d’anciennes industries présente de meilleurs indicateurs strictement économiques que d’autres territoires similaires. Au demeurant, la saturation actuelle des réseaux de transport est susceptible à l’avenir de freiner cette intégration métropolitaine.

Mais ce dynamisme économique s’est paradoxalement accompagné d’une accentuation de la fracture sociale. Alors que le territoire crée des emplois, il continue à être caractérisé par un fort taux de chômage et une importante proportion de personnes en situation de précarité sociale. Beaucoup de personnes sont en effet sans qualification et éprouvent des difficultés à répondre aux exigences des employeurs.

Opportunités économiques

Le territoire a connu d’importantes mutations économiques : la reconversion du territoire après la mine s’est d’abord tournée vers l’industrie automobile ; plus récemment l’économie s’est redéployée vers une économie tertiaire à dominante opérationnelle. La poursuite du développement de la logistique? et des écoindustries (Delta 3, Euralogistic, CD2E, TEAM2) constitue une belle opportunité pour le territoire.

Le territoire dispose d’atouts importants, tels que :

  • Une très bonne situation géographique au croisement des grands axes de communication Nord-Sud, Est-Ouest ;
  • Une population parmi les plus jeunes ;
  • Un tissu économique diversifié constitué de nombreuses PME/PMI ;
  • Une réserve foncière potentiellement importante notamment via des espaces à reconquérir ;
  • Le Louvre-Lens et l’association Euralens ;
  • Une intercommunalité développée : deux communautés d’agglomération regroupent les 50 communes du bassin d’emploi et proposent des espaces géographiques dédiés au développement économique.

Ces atouts doivent tenir compte de deux points de vigilance :

  • La pression foncière forte et le besoin d’amélioration du cadre de vie ;
  • Des solutions nouvelles de mobilité à développer.

En matière de mobilité et de lutte contre la précarité énergétique liée aux déplacements, différents projets d’infrastructures de transport en commun convergeant vers un pôle d’échange métropolitain, pourraient jouer un rôle très favorable d’un point de vue social, économique et environnemental.

Différents projets de transports collectifs au sein du territoire ont été retenus dans le dernier appel à projet national. Situé sur la friche minière de Sainte Henriette, le projet de pôle d’échange est localisé dans une ZAC? de 125 hectares, à cheval sur trois communes : Hénin-Beaumont, Noyelles-Godault et Dourges. Les deux terrils de Sainte Henriette sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO?.

D’autres opportunités se présentent également sur le secteur :

  • Un gisement d’emplois dans le domaine de la Silver Economy (économie au servie des personnes âgées) du fait du vieillissement de la population ;
  • Une reconversion économique créatrice d’emplois dans le tertiaire et notamment les services ;
  • La poursuite du développement de la logistique et des éco-industries (Delta 3, Euralogistic, CD2E, TEAM2) ;
  • Le développement des filières tourisme, sport (le Louvre-Lens, cluster sport et bien-être).

Les activités économiques liées à la réhabilitation des friches, à la restauration de la qualité des eaux, à la rénovation énergétique, à la mobilité par exemple sont susceptibles de créer de nombreux emplois et opportunités.

D’ailleurs, le territoire du SCOT? de Lens-Liévin-Hénin-Carvin dispose de 15 769 postes salariés dans les métiers de l’économie verdissante? (soient 16,1 % pour une moyenne régionale de 18,2 %) et bénéficie du plus grand nombre d’emplois au niveau régional dans l’économie verte : 1 607  [1].

L’amélioration de l’environnement est également un facteur d’amélioration de cadre de vie, et de renforcement de l’attractivité du territoire. [2] [3]

[1INSEE - chiffres 2010

[2Trajectoire socio-économique de la zone d’emploi de Lens-Hénin - Direccte Nord Pas-de-Calais – Décembre 2014

[3Les espaces du Nord Pas-de-Calais – Diagnostic et dynamiques – Tome 2 Fascicules territoriaux – INSEE 2014

Zoom1

Le label Euralens
En 2009 les collectivités et acteurs économiques concernés par l’implantation du musée du Louvre à Lens prennent l’initiative de créer l’association Euralens. Sa fonction est avant tout d’être un forum, un lieu de débat où sont discutées, lors des assemblées générales, les grandes orientations favorables au développement de l’ancien bassin minier. Créé en 2011, le « label Euralens » vise à faire émerger des projets de qualité, à les mettre en réseau et à les valoriser, de façon à accroître l’attractivité du territoire. [1]

Zoom2

TEAM2 (Technologies de l’Environnement Appliquées au Matières et aux Matériaux) est un pôle de compétitivité spécialisé sur les technologies de recyclage, de valorisation des déchets et la recyclabilité des matières et matériaux.

La vocation première de TEAM2 est d’aider les entreprises à réaliser leurs projets innovants et faire émerger de nouveaux projets. Pour les concrétiser, l’équipe s’entoure de spécialistes et scientifiques. Les consultants accompagnent les projets, de leur émergence (financement et subventions) jusqu’à leur réalisation et la labellisation « TEAM2 ».

Le pôle fédère depuis sa création les principaux acteurs de l’industrie, de la recherche et de la formation dans ces domaines de compétences. Plus de 100 adhérents constituent le socle de TEAM2, dont soixante entreprises et 25 laboratoires de recherche. [1]

Zoom3

CD2E et le pôle de compétitivité TEAM2 : implanté à Loos-en-Gohelle, il rayonne dans toute la région et au delà !

Le CD2E a su s’inscrire comme l’un des plus importants clusters français et européen sur les éco-technologies.

Le CD2E est une association régionale qui a développé des actions, des outils et des méthodes de référence pour contribuer aux évolutions à venir dans le domaine de l’environnement. Ceci s’est notamment concrétisé dans l’aide à la création d’activités, dans le déploiement de l’innovation, dans l’internationalisation des entreprises et dans le déploiement de filières spécialisées (labellisation du pôle de compétitivité TEAM2 sur le recyclage et le cycle de vie des matières, émergence du cluster EKWATION pour la performance énergétique et environnementale du bâtiment, de la plateforme [avniR] en Analyse en Cycle de Vie, du centre ressource SEDILAB sur la gestion des sédiments…).

En tant que Pôle d’Excellence Régional sur les éco-activités, le CD2E accompagne la transformation écologique et sociale au profit des territoires et acteurs économiques du Nord Pas de Calais et se positionne en appui stratégique aux différents pôles d’excellence et de compétitivité régionaux.

Aujourd’hui, le CD2E se positionne comme un acteur de la transition et oeuvre à la prise en compte des nouveaux modèles de développement (économie circulaire, pensée cycle de vie, économie de fonctionnalité).

  • Des revenus particulièrement bas
  • Une santé particulièrement malmenée

Pour en savoir plus

En savoir plus

Suggestions:Trajectoires socio-économiques des territoires du Nord - Pas-de-Calais (DIREECTE) http://www.nord-pas-de-calais.direccte.gouv.fr/Trajectoires-socio-economiques-des TEAM 2 SEDILAB EKWATION