Lens - Liévin - Hénin - Carvin

Eaux

Dernier ajout : 3 mai.

Synthèse des pressions régionales exercées sur les eaux Des eaux souterraines et superficielles très affectées par les pollutions, des risques d’inondations en lien notamment avec l’ancienne activité minière.

Eso1 Eso2Le maintien et l’amélioration de la qualité de la nappe de la craie ainsi que sa gestion économe constituent deux enjeux forts du territoire.

La nappe de craie est peu profonde et libre [1] sur la plus grande partie du territoire, elle est donc souvent vulnérable aux pollutions. Il existe des risques de pollution et des dégradations locales de la qualité de l’eau souterraine liés aux perturbations engendrées par l’activité passée d’extraction minière et à la présence de sols pollués.

Plus de 56 % du territoire sont aujourd’hui concernés par des zones à enjeu eau potable. La nappe de la craie apparaît globalement dégradée : elle présente un mauvais état vis-à-vis des pesticides et des nitrates. La tendance à l’augmentation des taux de nitrates est observée de manière générale.

La recharge de la nappe est limitée et certains forages sont sensibles à la sécheresse (arrêt de production probable de certains forages en cas d’année pluviométrique déficitaire). La faible recharge de la nappe génère une problématique de qualité dans la mesure où la dilution des polluants sera d’autant moins importante. Les prélèvements dans la nappe sont de l’ordre de 13 millions de m3 en 2012 (2,5 % des prélèvements régionaux) [2].

Esu1Le réseau hydrographique est très fortement artificialisé sur le territoire (Souchez en partie couverte et canalisée alimentant le canal de Lens, canal de la Deûle). La qualité des différents cours d’eau est globalement mauvaise, que ce soit pour l’état écologique ou l’état chimique. La Souchez, le canal de Lens et le canal de la Deûle sont les seuls exutoires naturels pour les rejets du réseau d’assainissement, ce qui contribue à leur faible niveau de qualité.

La restauration de la qualité des milieux aquatiques apparaît donc un enjeu fort sur le territoire.

Esu4Suite aux affaissements miniers, certains terrains se trouvent à un niveau proche ou inférieur à celui de la nappe. Ils sont susceptibles d’être inondés en permanence en l’absence du fonctionnement des stations de relevage qui évacuent l’eau de manière continue.

Des risques d’inondations sont recensés dans la vallée de la Souchez à partir d’Avion et localement le long de la Deûle.

[1recouverte d’une couche perméable

[2AEAP

  • Des enjeux liés à l’eau conséquents