Boulonnais

Air

Dernier ajout : 3 mai.

Synthèse des pressions régionales exercées sur l’air et le climat Une qualité de l’air sous influence maritime

La qualité de l’air est à priori comparativement moins mauvaise sur le territoire que sur d’autres secteurs en région, grâce à l’influence maritime (vents marins) qui disperse les polluants. Néanmoins, les pollutions émises par le trafic maritime sont globalement mal connues.

L’ozone et les poussières en suspension apparaissent comme les polluants atmosphériques les plus fréquents dans le secteur. Les deux stations de mesures implantées sur le territoire dans le sec­teur de Boulogne-sur-Mer montrent un nombre de jours de dépas­sement moyen de la valeur limite en poussière (> 50 μg/m3) compris entre 25 et 35 pour une station et 13 à 20 jours pour l’autre station.
Avec 534 tonnes de PM10? émises en 2010 [1], le territoire participe pour 3 % aux émissions régionales. Cela correspond à 12 kg/ha/an qui sont produits (contre 16 en moyenne régionale) et les émissions sont de l’ordre de 4 kg/individu/an (contre 5 au niveau régional).

[1Atmo 2010

  • Émissions de PM10, de NOX et de GES par secteur d’activité dans le territoire