Le gaz de houille, une énergie fossile exploitée en région

Dernier ajout : 11 juin 2013.

La formation du charbon s’est géologiquement accompagnée de la formation de gaz, appelé gaz de houille. Redouté par le passé, le grisou? est aujourd’hui capté dans les galeries de mines puis valorisé. Il pourrait dans les années qui viennent être extrait des veines de charbon restées inexploitées.
Son processus de formation et son processus d’exploitation le distinguent du gaz de schiste.

Le gaz de houille (ou grisou?), piégé dans le charbon, peut être exploité par dépressurisation de la veine de charbon. Il est généralement constitué de manière très majoritaire de méthane (90 à 95 %).

On distingue deux catégories de gaz de houille selon la situation du gaz dans les terrains : 
- Le gaz de mine est le gaz de houille qui s’accumule au niveau des anciennes galeries de mines de houille où il est pompé. Il est exploité dans la région depuis 1992, via l’utilisation de techniques d’extractions conventionnelles de forage dans une poche de gaz, puis d’aspiration par mise en dépression.
Ceci permet dans le même temps d’améliorer le dispositif de gestion de l’aléa « grisou » en évitant une éventuelle remontée de ce gaz en surface avec les risques pour les biens et les personnes (gaz inflammable et explosif).
Sur une période de 20 ans, plus de 10 TWh ont été extraits. Cette capacité semble pouvoir se maintenir pendant 20 à 25 ans.
- Le gaz de couche est le gaz de houille situé dans les veines de charbon vierges. Il n’est pas exploité dans la région. L’exploration et l’exploitation du gaz de couche s’effectue par des forages verticaux, selon des techniques conventionnelles et matures. Les gisements de la région sont estimés comme étant potentiellement plus importants que ceux de gaz de mine actuellement exploités.

  • Localisation des titres miniers accordés

    Sont représentés les forages d’exploitation du gaz de mine (étoiles) et les projets de forages d’exploration du gaz de couche (triangles). Pour explorer ou exploiter les hydrocarbures du sous-sol, il faut un titre minier. L’État en a accordé quatre à la société GAZONOR (ex filiale de Charbonnages de France).

Pour en savoir plus

Information relative aux gisements d’hydrocarbures dits "non conventionnels" et à l’exploitation minière en région Nord Pas-de-Calais
http://www.nord-pas-de-calais.developpement-durable.gouv.fr/?Gisements-de-gaz-de-houille-en-Nord-Pas-de-Calais